1 octobre 2022
spot_img
AccueilCultureIdir et Aït Menguellet dans un concert exceptionnel samedi

Idir et Aït Menguellet dans un concert exceptionnel samedi

Wattrelos (région Hauts-de-France)

Idir et Aït Menguellet dans un concert exceptionnel samedi

L’Association ZIK Sans Frontières et la Boîte à Musiques Wattrelos vous offrent une soirée rare et exceptionnelle. le samedi 25 novembre prochain, la scène de la salle Roger Salengro à Wattrelos réunira en un seul et même lieu les deux plus grandes figures INCONTESTABLE de la chanson kabyle !!!   

Samedi 25 novembre 2017 – 20 h (ouverture des portes 19 h 30)

Salle Roger Salengro (Wattrelos)

- Advertisement -

Lounis Ait Menguellet ouvrira la soirée, en fidèle troubadour qui AVEC SES 50 années de carrière, perpétue la tradition orale des montagnes kabyles, depuis la fameuse chanson Ma trud, interprétée en 1967. Mélange d’art poétique raffiné et d’expressions d’aujourd’hui, images simples pour exprimer des pensées profondes, le verbe de Lounis Aït Menguellet rend ses lettres de noblesse à l’art musical kabyle. Aujourd’hui, celui qui compte parmi les artistes phare de la chanson kabyle, chante tous ces traits de la faiblesse humaine, ou encore leur pendant, l’Amour… Autant de grandes causes que de thèmes tirés du quotidien…

Idir nous emmènera ensuite dans un pèlerinage musical, en nous donnant une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. Deux mots qui ne vont pas bien ensemble… Avec des sonorités entremêlées des guitares, flûtes et autre darboukas, les chansons de ce poète, écrites en kabyle ou en français, ont assurément une portée universelle. En nous livrant ses thèmes de prédilection, l’amour, la liberté et l’exil, il porte haut la chanson amazyghe, et on le sait, apporte à la culture berbère une audience internationale.

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né en 1949 à Aït Lahcène, à 35 km de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie, rend hommage à son enfance. Avec le temps vient ce moment important où l’on sent confusément qu’il faut faire le chemin à l’envers pour se sentir totalement rassemblé, unifié, pacifié. Les chansons populaires sont ainsi toutes les routes qui le ramènent à son berceau de paix et d’identité. Grâce à ce disque, Idir opère donc un pèlerinage musical, il nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. Deux mots qui ne vont pas bien ensemble….

Les plus grands artistes de la chanson française : Charles Aznavour, Patrick Bruel, Maxime Le Forestier, Bernard Lavilliers, Francis Cabrel se sont prêtés au jeu, certains en chantant en kabyle, sur ce prochain album « Ici et ailleurs »

Onze chansons qui œuvrent aussi, pour lui et pour nous-mêmes, comme un remarquable travail de mémoire. Idir, légende de la chanson kabyle, se plie à l’exercice du duo pour nous faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage pourtant si commun dans la musique. Le plus difficile n’est pas d’être invité à chanter avec autrui mais de se sentir admis comme un frère. Et non plus comme un étranger que l’on accueille avec bienveillance.

Ce disque est composé de chansons qu’Idir a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste. D’autres sont venues à lui comme de belles invitations à se ressembler. Un seul mot clé pour comprendre le sens de ces adaptations : l’équivalence.

Onze chansons qui témoignent de la démarche artistique d’Idir, toujours en mouvement. Mais ce qui frappe encore davantage est le message universel qu’il nous adresse. La langue française lui a offert le discernement. Le berbère, un point de vue émotionnel. Cet album est ainsi la rencontre du discernement et de l’émotion. A l’heure où les idéologies ont pris le pas sur les émotions, l’album « Ici et ailleurs » est une sorte de rappel à l’ordre nécessaire : on ne négocie pas l’intelligence et la lumière sur l’autel du repli sur soi. C’est ainsi toute la portée de cet album de duos devenu un manifeste. Un bel échange de solitudes qui a donné une nouvelle naissance à chacune des chansons. De cette réincarnation, Idir nous offre sa vision de la maturité. Celle d’un optimiste désespéré qui nous dit, avec la douceur de celui qui sait pourquoi il existe, que nous ne méritons en aucune façon cette obscurité promise par les marchands de malheur.

20 – 23 € Hors frais de location/ 30€ sur place. Billetterie : E.LECLERC – AUCHAN – CORA – CULTURA – OFFICE DE TOURISME DE WATTRELOS

INFOS : 03.20.02.24.71. BILLETTERIE OFFICE DE TOURISME DE WATTRELOS : 03.20.75.85.86

Boîte @ Musiques – Wattrelos : 03.20.02.24.71. Adresse : 15 Rue Amédée Prouvost 59150 Wattrelos@:: boiteamusiques@ville-wattrelos.fr

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Rabah Belamri : 27 ans déjà

Rabah Belamri nous a quittés le 28 septembre 1995. Une éternité. Cet écrivain prolifique a eu plusieurs cordes à son arc. Poète : Le galet...

Les plus populaires

Commentaires récents