12 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueIzerfan n umdan, tdel-iten tariḥt n lgaz d pétrole ?

Izerfan n umdan, tdel-iten tariḥt n lgaz d pétrole ?

Tewlaft/ttwira i d-iffɣen di Canard enchaîné n 1985 ɣef tedyant la LADDH akked udabu n Lezzayer.

Adabu n Lezzayer igdel taseqqamut n izerfan n umdan (Ligue algérienne de Défense des Droits de l’Homme – LADDH) di ctamber 2022. Igdel-itt s ufus n teɣdemt n tuffirt (« la justice de la nuit »).

Di 2023, mazal adabu n tmurt iteddu s tikli-nni n tuffirt n tegrawla n 1954 !

Wid igullen ibeddel udabu, s tsertit n « Lezzayer tamaynut », ass-a ad ḥenten.

Mazal-as kan i udabu ad izzi ɣer tedyant-nni n 1985 (1) (2), ad ildi tibbura n lḥebs n Taẓult-Lambis akked Berwagiyya d wiyaḍ, akken ad iger deg-sen imeɣnasen n tiddukla LADDH, ad ten-yernu ɣer imeḥbas n tikta i yellan din ass-a.

Di 1985, asmi d-tlul tseqqamut tamezwarut n izerfan n umdan (LADDH) (1), adabu isker ayhuh. Amek dɣa ara d-tlal tiddukla ur nelli ɣef ufus-is netta, am tid akk n FLN akked terbibin i yas-d-izzin : UGTA, UNJA, UNFA, UNPA, … ?

- Advertisement -

Si 1962, adabu irgel-d akk tibbura s tsertit n yiwen ukabar (FLN), yiwet tutlayt (taârabt lfusḥa n wagmuḍ), yiwen ddin, yiwet tikli n ‘’ḥed-tnin’’.

D tasertit-nni i d-iwwin tawaɣit n tnekra n 1988, uzzlen idammern n Izzayriyen deg iberdan s tersasin n iserdasen n tmurt, terna-d talalit n FIS-GIA, issenger ayen iwumi yezmer. Mazal ur kkawen idammen, ur kkawen imeṭṭawen n igujilen.

Talalit n tseqqamut n izerfan n umdan di 1985 tusa-yas-d i udabu zun d aseffud deg wammas sɣur ‘’icenga n tmurt’’ (les valets de l’impérialisme, les agents de l’étranger, les pions d’Israël… ), akked wid ‘’yusmen’’ s tegrawla n Lezzayer !  (dixit El Moudjahid)

Xuḍi, tamenḍawt n 1989 tekkes afrag-nni n yiwen ukabar (pluralisme politique et associatif), maca i udabu ur ibeddel kra, mazal-it iṭṭef ixef n umrar (3).

Di yal tamurt tella tseqqamut n izerfan, akken ad tbedd d afrag zdat lbaṭel akken ibɣu yili, seg ufus n udabu neɣ n imezdaɣ n tmurt (4) (5). Maca, adabu n Lezzayer ur iqbil tugdut di tmurt am akken llant akk tmura irefden iman-nsent.

Di tmuɣli n udabu, izerfan n umdan ur watan i tmurt n Lezzayer, acku « Lezzayer akken akk tella d taseqqamut n izerfan n umdan / toute l’Algérie est une ligue des droits de l’homme », i yenna di tallit-nni yiwen uneɣlaf n Chadli Bendjedid.

Aqader n izerfan d tagejdit n tmurt akken ad ters tugdut ɣef lsas, mačči d kra n ‘’luxe des pays développés’’, am akken suguten awal wid d-iṭṭfen anzel afella.

Tagdelt/interdiction n LADDH ass-a, ur tessawal i wayen ilhan

D tasertit n 1985 et yeddan ass-a di 2023, akken taggara adabu ad yerr tamdelt i tmurt, s tikli n tzizwit tadderɣalt, ‘’l’échec recommencé’’, am akken t-semman imussnawen (6) (7), mazal-aɣ ntezzi, ntenneḍ.

Tuttra, ma tella tuttra yezwaren : amek izmer udabu ad yerr takmamt i 45 imelyunen n Izzayriyen, akken kan ad yaf abrid, ad izzenz akken ibɣa lgaz d pétrole i Urupa akked tmura nniḍen ?

Aumer U Lamara

Timerna / Notes :

1) Première Ligue de défense des droits de l’Homme en Algérie, créée en juin 1985.

Liste complète des membres fondateurs :

Abboute Arezki, Abdoun Rabah, Aït Hamouda Nordine, Aït Larbi Mokrane, Aït Mohand Hocine, Akrour Djouher, Ali Yahia Abdennour, Ameur Soltane, Baraka Rabah, Bellil Rachid, Benchikhoune Rabah, Bentaleb Brahim, Ben Miloud Khaled, Bentoumi Bisker Hafsa, Boucebsi Mahfoud, Bouzar Aïcha, Chaker Salem, Djebara Salem, Doumane Saïd, Hachi Slimane, Hocine-Hermouche Fatma, Kartouch Samia, Kassoul Mohamed, Khellil Saïd, Kecili Arezki, Laksi Mokrane, Lounaouci Hamid, Mehenni Ferhat, Naït Djoudi Hachemi, Oudahar Salah, Oudarene Louiza, Oulamara Aomer, Ouzegane Fettouma, Ouzegane Malika, Rebaïne Ali-Faouzi, Sadi Saïd, Tarakli Mimi, Zeggane Omar, Zahouane Hocine, Zerrouki Malika.

2) 10 membres de la ligue ont été arrêtés et déferrés devant la Cour de Sûreté de l’État (procès de Médéa de décembre 1985), condamnés en majorité à 3 ans de prison et incarcérés dans les prisons de Berrouaghia et Tazoult-Lambèse, aux côtés des 15 membres de l’association des enfants de chouhada (indépendante du pouvoir).

Voir les ouvrages :

– ‘’Au nom du Peuple’’, publié par le Collectif Contre la Répression en Algérie (CCRA), édition Imedyazen, 1986, Paris. Ouvrage reédité par les Editions Koukou, 2010 Alger.

– ‘’Algérie, les droits de l’Homme’’, revue de presse du CCRA, Imedyazen 1986, Paris.

3) « A win ijebbden amrar, ixef-is atan da ɣur-i », Muḥ At Lḥusin (Ccix Muḥend).

4) Ligue des droits de l’Homme en France en 1898 : il est constitué une association française destinée à défendre les principes énoncés dans les Déclarations des droits de l’homme de 1789 et de 1793, la Déclaration universelle de 1948 et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et ses protocoles additionnels. Elle œuvre à l’application des conventions et des pactes internationaux et régionaux en matière de droit d’asile, de droit civil, politique, économique, social et culturel. Elle combat l’injustice, l’illégalité, l’arbitraire, l’intolérance, toute forme de racisme et de discrimination fondée sur le sexe, l’orientation sexuelle, les mœurs, l’état de santé ou le handicap, les opinions politiques, philosophiques et religieuses…

5) Human Rights Watch (HRW), 1978, est une organisation non gouvernementale internationale (ONGI) qui se donne pour mission de défendre les droits de l’homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cette organisation déclare militer notamment pour la liberté de la presse, l’abolition de la peine de mort et de la torture mais aussi pour le respect de l’ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, en particulier dans les domaines de l’éducation et du logement. Elle intervient également dans les conflits, dénonçant entre autres les crimes de guerre ou le trafic d’armes. Human Rights Watch demande l’arrêt des crimes commis par les gouvernements ou les groupes rebelles, dans le cadre de guerres internes.

6) Algérie, l’échec recommencé, Saïd Sadi, éditions Parenthèses, 1991 Marseille.

7) La martingale algérienne, Abderrahmane Hadj Nacer,  éditions Barzakh, 2011 Alger.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents