30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeJ'assume mes responsabilités

J’assume mes responsabilités

TRIBUNE

J’assume mes responsabilités

J’accuse tous ceux qui ont contribué par leurs négligences, leurs mépris ou leur courte vision préemptive à provoquer la souffrance physique et/ou le décès de mes concitoyennes et concitoyens ; souffrance et décès provoqués par la pénurie d’oxygène dans les établissements de santé.

J’accuse en premier lieu le Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière qui n’affiche de compétences dans aucun des intitulés de ce Ministère.

J’accuse au même premier lieu le ministre de l’Industrie pharmaceutique dépourvu de tout plan de développement en dehors des importations au profit du secteur privé dans son domaine. Je l’accuse d’opacité dans toutes les transactions opérées avec des firmes étrangères et nationales profitant de la panique générale.

J’accuse par la même tous les cadres supérieurs de ces deux institutions pour leur docile complicité au profit de leurs courses vers leurs carrières personnelles.

- Advertisement -

J’accuse le directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire et sa troupe pour leur absence du débat national sur la gestion de la crise sanitaire au mépris des textes portant missions et prérogatives de l’agence sous leur direction.

J’accuse même ceux qui leur ont attribué les titres pompeux dont ils se prétendent et au nom de quoi ils se sont retrouvés à la tête de cette importance agence.

J’accuse les membres du Comité Scientifique de Suivi de l’Evolution de la Pandémie du Coronavirus Covid-19 pour avoir sous-estimé l’ampleur de la pandémie au point d’être dans l’incapacité de fournir l’oxygène indispensable en quantité suffisante aux patients atteints de cette affreuse maladie. Je les accuse de cacher la vérité à nos concitoyens érigeant leurs informations en mensonge d’Etat.

Je propose la révocation immédiate de tout ce personnel parasitaire qui a démontré ses incapacités pour arrêter les dégâts qu’il a occasionnés et de le traduire devant la justice pour négligence grave ayant entraîné une mort d’hommes.

Amine Bendali, président du Syndicat national autonome des auxiliaires médicaux en anesthésie réanimation de santé publique

Auteur
Amine Bendali

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Amel Brahim-Djelloul et Souad Massi, un destin algérien

Amel Brahim-Djelloul habite à Francheville sur les hauteurs de Lyon, Souad Massi dans le IXe arrondissement de Paris. Ces deux chanteuses de la même...

Les plus populaires

Commentaires récents