3 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Jean-Yves Le Drian en visite surprise à Alger

Jean-Yves Le Drian en visite surprise à Alger

Jean-Yves Le Drian en visite surprise à Alger

Abdelmadjid Tebboune a reçu mercredi à Alger, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, Jean-Yves Le Drian, qui effectue une visite de travail en Algérie. Cette visite, tenue secrète jusqu’au dernier moment, intervient alors que les relations entre les deux pays sont au plus bas depuis des mois.

Tout est finalement rentré dans l’ordre !!! Les effets de manches, les admonestations de Tebboune qui appelle la France à lui livrer le « chef des terroristes Ferhat Mehenni » sont oubliées ? Si rien n’est acté, le régime a déroulé sans broncher le tapis rouge au ministre français.

« Je souhaite que nos deux pays reprennent ensemble la voie d’une relation apaisée et puissent regarder vers l’avenir », a déclaré Jean-Yves Le Drian à la presse ce mercredi, après avoir rencontré Abdelmadjid Tebboune.

Il s’agit d’une « visite de travail, d’évaluation et de relance des relations », a indiqué le Quai d’Orsay plus tôt. Comme si ça pouvait être pour autre chose que le réchauffement de relations minées par des incompréhensions.

- Advertisement -

Cette visite tenue secrète arrive au moment où les relations étaient au point mort. Emmanuel Macron a appelé 4 fois Tebboune sans succès. Selon une information, seul Salah Goudjil a daigné décrocher le téléphone à son interlocuteur français mais pour lui avouer qu’il n’a aucun pouvoir. C’est dire l’ambiance qui règne dans les couloirs du pouvoir.

Le président Emmanuel Macron avait déclenché l’ire d’Alger en octobre en accusant, selon des propos rapportés par le quotidien français Le Monde, le système « politico-militaire » algérien d’entretenir une « rente mémorielle » autour de la guerre d’indépendance et de la France, ancienne puissance coloniale, et alors que Paris a engagé des travaux pour tenter d’apaiser cette question mémorielle en France.

Plusieurs sujets de tensions

D’après le quotidien, il s’était également interrogé sur l’existence d’une « nation algérienne » avant la colonisation française, suscitant de vives réactions dans la société algérienne. L’Algérie avait alors rappelé son ambassadeur à Paris et interdit le survol de son territoire aux avions militaires français ralliant le Sahel. Le président français a depuis fait part de ses « regrets » devant la polémique engendrée et s’est dit « fortement attaché au développement » de la relation bilatérale. Mais rien n’y fit. Tebboune entretient l’inimitié, alors même qu’il est isolé diplomatiquement. En deux ans à la présidence, le chef de l’Etat n’a effectué aucune visite à l’étranger. Dans la crise avec le Maroc, il ne recueille aucun soutien à l’étranger, ni parmi les pays arabes, ni encore des pays voisins.

Auteur
L. M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Élis-moi, moi, laïcité !

Moi, laïcité, je suis harmonie; je suis possible ; je suis musique ; la musique du vivre-ensemble ; je suis l’oud dont les cordes...

Les plus populaires

Commentaires récents