16 juin 2024
spot_img
AccueilCultureKaouther Adimi, lauréate du prix Montluc Resistance et Liberté

Kaouther Adimi, lauréate du prix Montluc Resistance et Liberté

La jeune  romancière  algérienne, Kaouther Adimi est la lauréate 2023 du prix littéraire Montluc  Résistance et Liberté pour son roman Au vent mauvais paru aux Editions du Seuil, ont annoncé les organisateurs sur leur page Facebook. Kaouther Adimi succède à l’Irlandais Colum McCann, lauréat 2022.

Composé de plusieurs  membres dont l’écrivain Sorj Chalondon et la photographe Sarah Moon, le jury a également récompensé Bertrand Guillot d’un prix spécial du Jury pour son roman L’Abolition des privilèges, paru aux éditions Les Avrils. Et l’ouvrage collectif, Syrie, le pays brûlé. Le livre noir des Assad (1970 – 2021), paru aux Editions du Seuil, a été remarqué par une mention spéciale du Jury.

Selon La Tribune de Lyon, dans son compte-rendu de l’événement en date du 7 avril 2023, la jeune romancière algérienne, (fille de l’universitaire algérien, Ahmed Adimi, ndlr) a reçu sa récompense, vendredi dernier, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’ancienne  prison de Montluc, « haut lieu lyonnais de la Résistance et de la souffrance face à l’occupant nazi (…) Entre février 1943 et août 1944, quelque 9 000 personnes ont transité par Montluc sous la férule nazie et le commandement de son funeste envoyé Klaus Barbie, dont Jean Moulin, Marc Bloch ou les enfants d’Izizeu. Mais aussi par la suite de nombreux algériens du FLN, mémoire que Montluc tente aujourd’hui de raviver et que vient étayer ce prix décerné à une jeune auteure algérienne », précise la même source.

Fondé par Jean-François Carenco, ministre des Outre-mer et ancien préfet du Rhône, le Prix littéraire Montluc, Résistance et Liberté « récompense, depuis 2018, un ouvrage qui favorise l’analyse, la réflexion, les valeurs  de résistance et de liberté en promouvant l’actualité. Il est doté de 5000 euros. »

- Advertisement -

Biographie:

Kaouther Adimi est née en 1986, à Alger, où elle a vécu jusqu’à l’âge de quatre ans, avant que sa famille ne s’établisse à Grenoble pour quatre ans. Elle est diplômée en lettres modernes et en management des ressources humaines.

En 2009, elle a écrit son premier roman, L’Envers des autres publié aux éditions Barzakh puis chez Actes sud. Des pierres dans ma poche (roman 2015), Nos richesses (roman 2017) et Les petits Décembre (roman 2019)…

A partir de septembre 2021, elle est pensionnaire à la Villa Medicis, à Rome, où elle travaille à son cinquième roman, Au vent mauvais, dans lequel, à travers les destins croisés de trois personnages, elle dresse une grande fresque de l’Algérie, de la colonisation à la lutte pour l’indépendance, jusqu’à l’été 1992, au moment où le pays bascule dans la guerre civile.

Elle a reçu plusieurs prix et distinctions  pour ses différentes œuvres littéraires.

Samia N. I.

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents