19 mai 2024
spot_img
AccueilIdéeKarim Tabou serait-il condamné à la mort ?

Karim Tabou serait-il condamné à la mort ?

REGARD

Karim Tabou serait-il condamné à la mort ?

Je viens d’apprendre que Karim Tabou est en ce moment dans une cellule de la prison d’El Koléa, rien de plus étonnant dans notre Algérie de 2019.

Je constate, je suis offusqué mais sans réponses ni explications au sort réservé à cet activiste politique qui sort la tête du lot conformiste de l’opposition duveteuse.

Une opposition qui, n’ayons pas peur de le dire, a sa part de responsabilité dans le cafouillis actuel, et dire qu’il y en a qui se la ramènent encore, quel culot, c’est à croire que le ridicule ne tue plus.

En ce qui me concerne, quand j’ai tenu mon crâne dans la paume de main, j’ai su qu’il y avait « quelque chose de pourris au royaume du Danemark », ma vision était finalement juste.

- Advertisement -

Ce qui me turlupine, c’est le fait qu’il soit mis en isolement dans le couloir de la mort, un lieu dédié aux condamnés à la peine « capitale » bien qu’elle soit dans une autre ville, El Koléa, c’est lugubre et ironique je vous l’accorde, mais c’est ainsi.

Karim Tabou parle fort et donne son avis sans ménager l’auditoire, c’est un style politique comme il y en a beaucoup dans le monde, ce sont des mots et rien que des avis qu’il émet comme nous le faisons, nous, autour d’un café, ce ne sont que des mots.

Tabou n’a pas manqué une occasion de parler de l’unité du pays, de montrer son patriotisme et j’en passe, je ne suis pas d’accord avec lui sur plusieurs points dans la méthodologie ou dans le fond des discours que je trouve trop superficiels.

 Mais cela ne m’empêche pas, en bon démocrate que je suis, de respecter sa façon de faire sans pour autant lui souhaiter le couloir de la mort.

Je sais pertinemment que ce couloir est juste une symbolique issue d’un manque d’espace dans une prison où je ne sais quel autre motif caché derrière les barreaux d’une cellule .

Puisque nous sommes dans la symbolique, je pense que ces procédés sont révolus désormais, rien ne peut justifier te tel agissements dans notre Algérie d’aujourd’hui, un pays que nous voulons reconstruire sans aucune ruine de l’ancien régime comme fondement.

Enfin, je demeure certain que Karim Tabou saura surmonter cette épreuve car c’est le mental qui compte dans ces situations, et il pourra raconter à ses enfants qu’il était dans le couloir de la mort de l’ancien régime inique. Il pourra ainsi se vanter d’être aux premières loges pour admirer le crépuscule de l’injustice qui ne verra plus d’aurores à présent.

Je ne voudrais pas faire dans l’itération littéraire, mais je précise que je ne suis pas militant au sein de la formation de Tabou ni de quiconque, mais je n’aime pas voir la hogra de mes yeux et rester à ne rien faire.

Sauf si demain, il est prouvé sans anguille sous roche, que Karim Tabou était sur le point de faire un acte qui porterait préjudice à la nation ou au pays, sinon les deux, rien ne peut justifier le traitement qui lui est infligé, et cela, même au nom de la prévention ou toute autre raison infondée car c’est comme cela que le grave devient banal et le banal devient grave.

Dans cette interversion des valeurs, nous retomberons fatalement dans le fleuve de l’indifférence et de l’individualisme qui a fait que nous étions emprisonnés dans le carcan de la stupidité sénile d’un homme qui s’en sort à bon compte pour le moment  mais qui sombre peut à peut dans les oubliettes de l’histoire de notre grand pays, Karim Tabou lui y entre à grand pas.

Auteur
Nazim Maiza

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents