16 juillet 2024
spot_img
AccueilCommuniquéLa BNA et la Cnep Banque : les nouveaux directeurs généraux installés

La BNA et la Cnep Banque : les nouveaux directeurs généraux installés

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a installé, dimanche à Alger, les nouveaux directeurs généraux de la Banque nationale d’Algérie BNA et de la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance CNEP Banque, respectivement Tamrabet Samir et Bouziani Sid Ahmed, indique un communiqué du ministère.

Lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée au siège du ministère des Finances, M. Faid a félicité « les deux directeurs généraux pour leur nomination et leur a souhaité plein succès dans leurs nouvelles fonctions », a précisé la même source.

A cette occasion, le ministre des Finances a rappelé « les défis majeurs auxquels ces deux institutions clés de l’écosystème économique national doivent faire face ».

A ce propos, il a relevé l’importance de la digitalisation, la diversification des services financiers et l’amélioration continue de la qualité des services offerts aux citoyens, en assurant que « ces priorités sont essentielles pour renforcer la compétitivité et la résilience du secteur bancaire national ».

De leur côté, les deux nouveaux directeurs généraux ont exprimé « leur gratitude pour la confiance placée en eux, en s’engageant à déployer tous les efforts nécessaires pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre des contrats d’objectifs et de performance », selon le communiqué qui a noté que « leur expérience dans le secteur bancaire sera un atout précieux pour mener à bien les réformes et les projets ambitieux de modernisation ».

- Advertisement -

Le nouveau directeur général de la BNA occupait précédemment le poste de directeur général de la CNEP Banque. Quant au nouveau directeur général de la CNEP Banque, il occupait le poste de secrétaire général de cette même institution, a fait savoir également le ministère.

« La nomination de ces deux dirigeants témoigne de la volonté des pouvoirs publics de renforcer les capacités de leadership au sein des institutions financières nationales, dans le but de mieux répondre aux attentes des citoyens et de contribuer au développement économique du pays », a-t-on souligné encore de même source. Curieuse argumentation au demeurant ! On ne sait pas comment deux seuls dirigeants peuvent « répondre aux attentes des citoyens » quand on sait que le système bancaire algérien accuse un retard de plusieurs décennies. 

En l’espèce, tant que la devise se vend devant les portes des banques par des cambistes qui échappent à toutes les lois, la nomination de ces deux cadres aussi compétents puissent-ils être ne changera rien à la situation. C’est d’une véritable volonté de modernisation non de discours que les banques algériennes ont besoin. Tout le reste n’est qu’effet d’annonce. 

L.M./APS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents