31 janvier 2023
spot_img
AccueilPolitiqueLa chasse et les arrestations d'activistes se poursuivent

La chasse et les arrestations d’activistes se poursuivent

COMMENTAIRE

La chasse et les arrestations d’activistes se poursuivent

« Mustapha Guira.

Les arrestations et condamnations des voix dissidentes se poursuivent impitoyablement. 

Plus aucune voix discordante ne doit plus être entendue. Tous les moyens politiciers et juridiques sont employés pour traquer les dissidents qui dénoncent le pouvoir. Les réseaux sociaux sont scrutés et tout auteur de publication critique du pouvoir est susceptible d’une convocation de la police, voire d’une condamnation à de la prison ferme.

« Mustapha Guira placé sous mandat de dépôt, en attendant de poursuivre l’enquête. Les chefs d’inculpation (entre correctionnelles et criminelles): incitation à attroupement, détention et distribution de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national, minimiser les jugements, détention d’un compte Facebook faisant circuler de fausses informations, promotion des actes et activités appelant à la haine et racisme, participation à un projet visant à atteinte au moral des troupes de l’armée au temps de paix. Mustapha Guira a été arrêté dimanche 15 Juin devant sa maison », rapporte le comité national pour la libération des détenus.

- Advertisement -

Amroune Layachi, président du bureau de la Ligue  algérienne pour la défense des droits de l’Homme LADDH de M’sila a été convoqué par la police, informe le CNLD.

La même source ajoute qu’à Bejaia, « les deux jeunes Baloul Yacine et Baloul Abderahmane, résidants à la commune Tala Hamza viennent d’être convoqués pour se présenter ce 30 Juin 2020 au tribunal de Bejaia (procès) ».

« Ils étaient arrêtés en Juillet 2019 au niveau du barrage de police à l’entrée de la ville de Béjaïa (Skala) pour le port de pancartes demandant le changement du système, puis emmenés au commissariat de police le 25 juillet et relâchés le lendemain après un interrogatoire », souligne encore le CNLD.

Quant à Fodil Boumala arrêté samedi 14 juin, il a quitté la prison d’El Harrach, après l’avoir placé sous mandat de dépôt hier, mercredi 17 juin.

Son procès renvoyé pour le dimanche 21 Juin a été avancé pour aujourd’hui jeudi 18 Juin au tribunal de Dar El Beida, ajoute le CNLD.

Le parquet a demandé le contrôle judiciaire, Fodil Boumala relâché et son procès renvoyé au 2 juillet prochain.

Auteur
Yacine K.

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Mohamed Iguerbouchène : rhapsodies kabyles

Qui a dit que la musique kabyle a pour synonyme exclusif le « chti’h r’dih » folklorique habituel ? Et qui mieux que Mohamed...

Les plus populaires

Commentaires récents