26 septembre 2022
spot_img
AccueilSociétéLa grève "surprise à Air Algérie a semé le désarroi chez les...

La grève « surprise à Air Algérie a semé le désarroi chez les voyageurs

Mouvement social

La grève « surprise à Air Algérie a semé le désarroi chez les voyageurs

Aucun avion d’Air Algérie ne décollait lundi d’Alger, les appareils restant cloués au sol depuis le début de la matinée en raison d’une grève surprise du personnel naviguant, ont indiqué la compagnie aérienne nationale et un syndicat.

Les vols de la compagnie au départ d’Alger prévus dans la matinée étaient tous signalés « retardés » sur les panneaux de l’aéroport Houari Boumédienne, a constaté une journaliste de l’AFP sur place à la mi-journée.

Quelques vols prévus dans l’après-midi continuaient d’être signalés « à l’heure ».

- Advertisement -

Les vols d’Air Algérie atterrissaient en revanche normalement à Alger, sans redécoller, tandis que les vols des autres compagnies au départ de la capitale ne semblaient pas perturbés, selon cette journaliste.

Environ 70 vols -internationaux et intérieurs- étaient prévus au départ d’Alger lundi, dont une quarantaine avant 13H00 (12H00 GMT), selon les calculs de l’AFP.

Des centaines de passagers attendaient dans le hall de l’aéroport, se plaignant de ne recevoir aucune information.

« Air Algérie a été surprise ce matin par une grève surprise illégale. Aucun vol n’a décollé d’Alger », a déclaré Mounia Bertouche, directrice de la communication de la compagnie, à la radio nationale, précisant que des vols avaient notamment décollé d’Annaba et d’Oran, 4e et 2e villes d’Algérie respectivement situées à 550 km à l’est et 400 km à l’ouest d’Alger.

La compagnie a l’intention de saisir la justice, a-t-elle précisé. « Ce n’est pas une grève illégale », a réagi Karim Ourad, secrétaire général du Syndicat national du personnel naviguant commercial algérien (SNPNCA), assurant qu’un préavis de grève avait été déposé mais que la direction d’Air Algérie ne s’était pas rendue aux réunions de conciliation.

Il a indiqué à l’AFP que les grévistes réclamaient le rétablissement d’un « échéancier » d’augmentation des salaires, conclu en janvier 2017 par la précédente direction de la compagnie et gelé par l’actuel patron, Bakhouche Alleche, à la tête d’Air Algérie depuis février 2017.

Auteur
AFP

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Les forces de l’Autorité palestinienne répriment les habitants de Naplouse

Au nord de la Cisjordanie occupée, dans la ville de Naplouse, un Palestinien a été tué ce mardi 20 septembre dans des affrontements, lors...

Les plus populaires

Commentaires récents