30 novembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueLa hausse des prix déprime les Français

La hausse des prix déprime les Français

REGARD

La hausse des prix déprime les Français

« Il me vint à l’idée que le véritable ennemi de ces gens-là n’était pas le pouvoir politique, mais le manque d’imagination. » « La balade de l’impossible », Haruki Murakami

Il ne reste à l’évidence plus qu’un semestre avant que les écoles ne se transforment en bureaux de vote pour que nous puissions exercer notre droit de mettre une femme ou un homme à la tête du pays. C’est une des belles facettes de la démocratie que le peuple puisse choisir ses dirigeants. Nous le constatons tous les jours, tout le monde est entré en campagne même ceux qui ne se sont pas déclarés encore.

Éric Zemmour, le candidat putatif, est plus présent encore que ceux qui ont crié sur tous les toits leur désir d’atteindre le sommet de l’État et le président de la République, qui ne doit pas se déclarer avant les fêtes de fin de l’année, n’arrête pas de visiter la France à tout venant promettant tous les bonheurs possibles et même les extases impossibles. 

Depuis quelques temps, les militants du parti présidentiel se donnent beaucoup de mal pour chanter les louanges du quinquennat de leur champion et insistent pour nous mettre dans la tête que les prix n’ont jamais été aussi stables, que le pouvoir d’achat n’a jamais aussi élevé et que l’emploi ne s’est jamais aussi bien porté. Prennent-ils les Français pour des écervelés ? Il est vrai qu’en politique, ce n’est pas la réalité qui compte mais c’est la perception de cette même réalité.

- Advertisement -

Ne doutons pas un seul instant que le fait de bomber le torse va vite trouver une belle fin étant donné l’inflation galopante qui frappe à nos portes. Avec un redémarrage aussi fort de l’économie mondiale, tous les prix ou presque gonflent, ceux du gaz et  de l’électricité, ceux des matières premières, des emballages, des transports… Il est vrai que tous les pays du monde sont touchés de plein fouet et que le président de la République française et son gouvernement n’y sont pas pour grand-chose. Seulement, ils devront très vite trouver des réponses aux colères qui couvent et qui ne manqueront pas faire surface. Le coût de la vie explose et le monde est vu comme foncièrement inégalitaire et dans ce monde les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres.

Il revient au président de la République de peser sur les décisions des patrons pour que les salaires soient plus décents et que les marges sur les produits de première nécessité soient diminuées. Il faudrait penser également à rétablir l’impôt sur la fortune et réduire le paiement des rétributions aux actionnaires. Mais ça, c’est une autre affaire ! Ne faut quand même pas aller jusqu’à rêver tout en étant réveillé …

Auteur
Kamel Bencheikh

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le général Betchine, ancien chef des renseignement, est mort

Chose inhabituelle, c'est le ministère de la Défense qui annonce la mort du général à la retraite Mohamed Betchine à l'âge de 88 ans....

Les plus populaires

Commentaires récents