6 décembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueLa laïcité, comme rempart contre le dogmatisme

La laïcité, comme rempart contre le dogmatisme

Laïcité

Je fais toujours la différence entre la religion et la spiritualité. Aux miens qui me posent des questions sur mes positions sur certains sujets de la religion, je leur réponds un peu par ironie : « allez voir un imam, il est plus apte à vous répondre! » Je suis jaloux de ma liberté.

 J’aime être libre et non pas conditionné. Mon espace privé est un pré carré, où plus personne n’a le droit d’y pénétrer sans mon autorisation. Je considère mon individualité comme socle de ma liberté. J’ai plus tendance à être imprégné de spiritualité que de religion.

Celle-ci me condamne, en quelque sorte à l’effacement, à la dilution dans la collectivité, à l’oubli de soi comme sujet pensant, existant. Alors que, de l’autre côté, la spiritualité me porte vers la compréhension, le pardon et la tolérance de l’autre.

J’aime « le je généreux », « le je actif », « le je pensif », « le je solidaire », « le je fertile » et non pas le « nous égoïste », « le nous passif », « le nous ignorant », « le nous avare », « le nous stérile ». Je ne voudrais pas condamner les autres pour tel ou tel acte contraire à mes valeurs spirituelles, mais seulement les écouter, essayer de les comprendre, de lier avec eux un pont de dialogue, un chemin de paix…

Je crois que la laïcité c’est exactement cela : permettre à l’autre d’être ce qu’il est, indépendamment de ce qu’il doit être ou de ce que la communauté voudrait qu’il soit. « Nulle contrainte en religion » dit-on dans les textes religieux, et cette non-contrainte n’est autre, dans mon esprit, que le respect de l’autre dans sa différence, ses valeurs, ses pratiques spirituelles, lequel (cet autre-là), n’est, en aucune façon, obligé d’être ce que je pense ou voudrais qu’il soit.

- Advertisement -

Kamal Guerroua

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

  1. Le savoir est un tout, y compris la religion ! Pour ceux qui pensent que la religion est un frein pour le développement scientifique, un démenti formel est celui de l’Andalousie qui, attachée à sa religion, rayonna sur l’Humanité par sa science, toutes disciplines confondues. Elle rayonna aussi par son savoir-vivre, son vivre-ensemble (les Chrétiens et les Juifs étaient libres de pratiquer leurs religions, sans cntrainte aucune). Bien au contraire, c’est quand notre « oumma » s’est détachée de sa religion (on ne garda que la forme, pas le fond) qu’elle sombra dans l’obscurantisme. Il ne faut surtout pas argumenter vos dires en citant l’Eglise qui s’opposa à Galilée. En France, L’Eglise, en connivence avec le Roi, avait surtout pour rôle de dilapider le bon petit Peuple de ses biens … ce qui lui valût d’être écartée par la révolution Française, et …. bonjour la laïcité !
    Quand vous dites « J’aime « le je généreux », « le je actif », « le je pensif », « le je solidaire », « le je fertile » et non pas le « nous égoïste », « le nous passif », « le nous ignorant », « le nous avare », « le nous stérile » », ceci ne s’applique même pas en France, pays de laicité par excellence. Si, par exemple, vous roulez sur une autoroute française à plus de 130 Kms/h, vous seriez verbalisé. En effet, on n’est pas totalement libre de fire ce que l’on veut. Dans une société qui se respecte, il faut une Loi, qui s’applique pour tous. Cette Loi a pour effet de jalonner, baliser les différentes libertés, pour ne pas se retrouver dans votre …. loi de la jungle ! La religion est ainsi un ensemble de lois qui permettent de régir une société, d’établir un ensemble de droits et … d’obligations (dans une société corrompue, on ne pense qu’aux « droits » mal acquis, pas à ses obligations envers la société). Enfin, vous n’êtes pas sans savoir que même Napoléon Bonaparte (un non -musulman) a pris beaucoup du Droit Musulman (lors de sa conquête de l’Egypte) pour en faire …. le Code civil de la France !

  2. @Omar
    L’Andalousie etait un royaume Amazigh qui utilisait la langue arabe. Son rayonnement est due au fait que ce soit un Royaume Amazigh and rien d’autre. Quand l’Afrique du Nord ou un pays de cette region, redeviendras Amazigh, elle avanceras a grand pas vers le developement comme toutes les autres pays qui se respectent. C’est un probleme culturel et de principes fondamentaux relies a un peuple specific.
    Quand a la religion, elle n’avait rien a faire dans l’apanouissement de l’Andalouise.

    • Non, l’Andalousie n’etait pas un royaume Amazigh qui utilisait la langue arabe … comme vous dites.On retient de l’Histoire que Tarek Ibn Zyad (que DIEU aut son âme) fût l’un des premiers conquérants et il était Berbère. Ceci dit, la civilisation de l’Andalousie fût façonnée par des MUSULMANS de différentes RACES. Si vous ne citez pas le SYRIEN Abdurrahman, vous biaisez, délibérément, l’Histoire. Sans être raciste, pourqoui les Berbères n’ont ils pas rayonné en Andalousie AVANT qu’ils ne deviennent Musulmans ? L’Histoire universelle ne nous indique aucune civilisation Berbère avant la venue des Musulmans … Il n’y’avait que des guerres fratricides (comme Massinissa contre Syphax, de surcroît l’un ayant prêté allégrance à Rome -qui assassina son père- , l’autre à Carthage … je mens peut-être ?). Pour revenir à l’Andalousie, vous vous ridiculisez en disant que c’était un royaume Amazigh. Que faites-vous de Abderrahmane le Syrien, des Yéménites et …. des Perses ? Qui de ces savants était Berbère: Ibn Sina? El Farabi ? Ibn Haytham ? Djaber Ibnou Hayyan ? El Khawarizmi ? etc. etc . Il faut relater l’Histoire telle qu’elles est et non pas comme on veut !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Algériens et Marocains fraternisent aux frontières

La vidéo a été enregistrée après la qualification de l'équipe du Maroc aux huitièmes de finale de la coupe du monde. On y voit...

Les plus populaires

Commentaires récents