20 juillet 2024
spot_img
AccueilIdéeLa langue française progresse en locuteur et en vitalité dans le monde

La langue française progresse en locuteur et en vitalité dans le monde

Les textes prédisant l’apocalypse pour la francophonie semblent voir l’arbre plutôt que la forêt cachée derrière.

Constatant la perte de vitesse de la France en Afrique, plusieurs croient que cela pourrait jeter une ombre sur la prévision qu’il y aurait 750 millions de francophones sur la planète avant la fin de ce siècle. Dans une récente entrevue dans un média français, la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, affirmait le 31 août que « contrairement à une idée reçue, la langue française progresse dans le monde. » Malgré les coups d’État qui se multiplient dans certains pays d’Afrique francophone, elle mentionne que dans de nombreux pays, le français reste la seule langue internationale qui permette de communiquer avec le reste du monde et de faire du commerce. L’utilité de son organisation reste donc des plus grandes.

L’ONU encense l’OIF

L’OIF a une meilleure réputation que beaucoup ne le croient dans les temps qui courent. L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus le 25 août dernier, la résolution intitulée « Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation internationale de la Francophonie ». Dans cette résolution, l’OIF y est décrit en des termes des plus élogieux. L’Assemblée générale y affirme se réjouir que la Secrétaire générale de la Francophonie continue de s’employer à transformer son organisation. L’Assemblée générale souligne aussi que les chefs d’État et de gouvernement réunis au dix-huitième Sommet de la Francophonie se sont aussi félicités de cette transformation qui devrait rendre l’OIF plus souple, efficace et utile. Elle affirme aussi voir avec satisfaction l’attachement de l’OIF aux droits humains, à la gouvernance démocratique et à l’état de droit, à l’accès à une éducation de qualité, à la coopération multilatérale pour la paix, à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes. L’Assemblée générale prend aussi note avec satisfaction de la création de la plateforme francophone des initiatives de lutte contre la désinformation et de très nombreuses autres actions de l’OIF qui vont dans le sens de l’amélioration de la qualité de vie sur la planète.

Immense vitalité du français

Même l’évolution positive du français est mal connue. Il y a quelques semaines de cela, 18 linguistes provenant de la France, du Québec, de la Belgique et de Suisse ont publié un manifeste chez Gallimard avec le nom évocateur de « Les linguistes atterré.e.s : le français va très bien, merci! » y affirmant que cette langue n’est pas en train de s’appauvrir et que les complexes linguistiques que certains ont sont mal venus.

Pour la linguiste Corinne Rossari, professeure à l’Université de Neuchâtel, les discours alarmistes sur l’état de la langue française ne sont pas fondés sur des faits linguistiques. Pour ce collectif, l’accumulation de déclarations catastrophistes sur l’état actuel du français empêche de comprendre son immense vitalité, et même de croire à son avenir. Ils ont donc déconstruit 10 idées reçues sur la langue française concluant qu’elle ne serait pas menacée, ou envahie par l’anglais. Selon eux, la lecture nationaliste d’un mot est un contresens puisqu’il néglige l’histoire de la langue.

- Advertisement -

Il serait illusoire de croire que la graphie du français serait fixée et parfaite. Cette langue ne serait pas non plus en péril face à l’extension du féminin et autres récentes modifications qui contreviendraient à un bon usage fantasmé. Selon eux, le combat des linguistes français en serait un pour la démocratie qui permettrait à chacun de se réapproprier sa langue.

Cela ouvre toute grande la porte à une francophonie diversifiée présente sur les cinq continents et à l’OIF avec ses 88 États membres qui voient soudainement que leur population pourrait parler un meilleur français qu’ils le soupçonnaient. Les francophones du monde entier pourraient donc prendre plus de plaisir à parler et écrire dans leur langue.

Le français est une opportunité de croissance

Les francophones qui sont actuellement 321 millions dans le monde sont sur le chemin d’une fulgurante augmentation de leur nombre qui devrait plus que doubler en quelques décennies. Il y a indéniablement des opportunités économiques qui sont rattachées à cette explosion de population francophone de plus en plus éduquée. La République démocratique du Congo qui vient de tenir les Jeux de la Francophonie, prévus en 2021, puis en 2022 dans d’autres pays qui se sont désistés, en est sortie grandie et s’est découvert une fibre sportive qu’elle entend exploiter au maximum.

De l’autre côté de l’Atlantique, Martine Biron ministre de la Francophonie revenait le 31 août d’une mission au Luxembourg en Suisse qu’elle voit comme ayant permis de renforcer de nombreux liens économiques et politiques dans des territoires francophones.

« Outre le renforcement de nos relations économiques, politiques et culturelles, cette mission nous aura permis de partager nos visions et d’en apprendre davantage sur nos façons réciproques d’aborder les responsabilités politiques et sociales communes », affirme-t-elle. Elle y aurait non seulement parlé de l’expertise du Québec en matière d’égalité et de protection des droits des personnes LGBTQ+, mais aussi de ses entreprises au fort potentiel de développement.

Selon Louise Mushikiwabo, même si la langue française régresse en Europe et en Amérique du Nord, son nombre de locuteurs reste tout de même en croissance à l’échelle mondiale, surtout en Afrique. Négliger de vouloir se joindre à cette population partageant la même langue pourrait être une erreur coûteuse.

Michel Gourd

7 Commentaires

  1. En Algérie elle est en recul depuis bien longtemps et c’est un dommage qui n’est pas mesuré car on ne remplace pas une langue par une autre du jour au lendemain. Ce sont les masses populaires qui trinquent…Le savent-ils ?
    Il y a un rejet motivé par les refus de visas qui peut être compréhensible, car pourquoi apprendre une langue si on ne peut pas avoir de visa pour aller dans ce pays et la pratiquer ? Mais il y a aussi « une orientation naturelle, normale » mais non productive guidée par un arabisme non constructif car l’Arabe ne suffit pas, l’Anglais ne remplacera jamais, jamais le Français, tout simplement parce que l’on ne remplace pas une langue par une autre…Nous avons une communauté à l’extérieur, importante qu’il ne faut surtout pas négliger…C’est juste une réalité ! la langue est un outil, qui peut servir dans la vie !

  2. « …𝒎ê𝒎𝒆 𝒔𝒊 𝒍𝒂 𝒍𝒂𝒏𝒈𝒖𝒆 𝒇𝒓𝒂𝒏ç𝒂𝒊𝒔𝒆 𝒓é𝒈𝒓𝒆𝒔𝒔𝒆 𝒆𝒏 𝑬𝒖𝒓𝒐𝒑𝒆 𝒆𝒕 𝒆𝒏 𝑨𝒎é𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒅𝒖 𝑵𝒐𝒓𝒅, 𝒔𝒐𝒏 𝒏𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒐𝒄𝒖𝒕𝒆𝒖𝒓𝒔 𝒓𝒆𝒔𝒕𝒆 𝒕𝒐𝒖𝒕 𝒅𝒆 𝒎ê𝒎𝒆 𝒆𝒏 𝒄𝒓𝒐𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 à 𝒍’é𝒄𝒉𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒊𝒂𝒍𝒆… »
    C’est comme quelqu’un qui dirait: « En apparence cet homme semble plus petit que la moyenne, mais si on y prête attention, en réalité il fait plus de deux mètres de hauteur. »
    Si le français est en train de gagner du terrain, ce serait dû entiérement à la croissance démographique de quelques anciennes colonies françaises et non à une renaissance de l’importance de la France et de son rayonnement culturel sur le plan mondial. A ce propos, je me demande vraiment si la France s’intéresse à ce fameux « rayonnement ». Je réside aux USA et je vois tout le contraire d’un intérêt pour ce « rayonnement » : Si vous voulez regarder la télévision française, bonne chance! toutes les chaînes sont bloquées en dehors de l’UE. Il y a vingt fois plus de chaînes haïtiennes, coréennes, vietnamiennes ou de nombreux autres pays disponibles que de chaînes françaises. En cherchant comment capter les chaînes françaises sur internet on tombe sur beaucoup de français expatriés qui posent la même question, mais très peu de réponses. Il y a bien France 24, d’ailleurs plus facile à capter en anglais qu’en français, et il y a TV5, mais il faut s’abonner à tout un bouquet supplémentaire pour au moins 50-60 Euros par mois et payer 15-20 Euros extra pour TV5. Il y a aussi TV5 Monde Plus, avec abonnement supplémentaire, bien sûr: cette chaîne présente la même vingtaine de films et la même vingtaine d’autres programmes depuis au moins une année. Ils changent peut-être un film ou deux au maximum tous les trois ou quatre mois. C’est comme ça que la France essaye de « rayonner » dans le monde?

    • J’ai dit dans le commentaire ci-haut qu’il est plus facile de capter France 24 en anglais qu’en français en dehors de la France. Je viens de vérifier: en fait, la chaîne est gratuite en anglais et en espagnol, mais payante en français. Si la France cherche à faire la promotion de l’anglais et de l’espagnol et mettre des bâtons dans les roues au français, elle a trouvé la bonne astuce.

  3. « L’idéologie de la classe dominante est l’idéologie dominante de la société » a dit Marx. Ces paroles se prêtent parfaitement à la paraphrase: « l’idéologie du pays dominant est l’idéologie dominante dans le monde » et, la langue étant une composante de l’idéologie d’une société, on peut dire aussi: « la langue du pays dominant est la langue dominante dans le monde », surtout depuis la mondialisation de ces dernières décennies. Je ne parle pas seulement de la langue en elle-même, de sa grammaire et de son vocabulaire, mais je parle aussi de l’attitude des gens, de la perception subjective de ce qu’une langue est ou devrait être dans l’imaginaire des locuteurs, de son importance, de ses qualités. Avant la deuxième guerre mondiale et l’émergence des USA dans le monde moderne, le français jouissait d’une grande réputation dans le monde entier. Bien connaître le français était un signe de culture, d’élégance et de raffinement, et les classes aristocratiques de certains pays non-francophones l’utilisaient parfois au lieu de la langue de leur propre pays, comme en Russie et en Angleterre. Dans la perception générale des peuples, le « raffinement » comptait beaucoup. On essayait d’enseigner les subtilités du français à l’école et sur les lieux de travail. A cet effet, je ne sais comment sont les choses de nos jours, mais dans mon enfance il fallait prendre des cours pour apprendre les formules de salutations et de remerciements, comment s’adresser à une personne selon sa position sociale, sa fonction, son sexe, son âge même et je ne sais quoi d’autre. Nous connaissons tous les « salutations distinguées » à distinguer des « hommages distingués » et autres formules d’une formidable formalité. Il ne fallait surtout pas utiliser une formule réservée à un ambassadeur en s’adressant à un directeur d’école ou vice-versa ! Attention, ça serait un signe d’ignorance !! Cette formalité, ce raffinement, cette beauté de la langue, résidues de la vieille aristocratie française, étaient des qualités recherchées et appréciées par tout le monde. Aux USA, par contre, ces formalités n’ont jamais eu cours. L’important a toujours été de s’exprimer le plus simplement, le plus clairement et le plus précisément que possible. Là où un français agoniserait devant le choix de « Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées » ou « Je vous prie, Monsieur, de croire à l’expression de ma haute considération », etc., un anglophone écrirait simplement « Sincerely » ou « thank you » et c’est tout. Là où c’était la beauté et le raffinement qui étaient recherchés c’est maintenant l’économie et la précision. Là où le français était perçu comme raffiné et élégant, il est maintenant perçu comme ridicule dans le monde. Et c’est à cause de l’émergence de la puissance américaine. Comme les USA sont le pays le plus fort économiquement et militaitrement depuis 75 ans, leur langue est maintenant la langue la plus forte et leur perception subjective des qualités importantes d’une langue est la perception dominante sur terre. Sans les américains, l’anglais ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. il serait peut-être toujours dérrière le français dans le monde. Un jour prochain, si la Chine continue sur sa lancée, ce sera peut-être le chinois qui sera la langue dominante, parce qu’elle sera perçue comme la plus…quelque chose, qui sait quoi?.

  4. Cela va être compliqué pour la Chine car elle connaît un déclin démographique qui va s’accentuer ! La compétitivité de la Chine va être mise en cause par le% des séniors ! Elle suit les pays comme le Japon et la Corée du Sud !
    Si la pesanteur des castes est amoindrie, l’Inde a un bel avenir ! Par conséquent, l’anglais a de beaux jours devant lui ! Il est à noter que la moitié des mots de l’anglais viennent du français grâce l’invasion normande par Guillaume le Conquérant ! Parfois, il faut faire attention aux faux amis !

    • En fait, 80% des mots anglais sont des emprunts d’autres langues, principalement du français. Le pourcentage d’emprunts du français est très probablement supérieur à 50%. L’influence du français va au-delà du vocabulaire pour affecter la structure grammaticale de l’anglais. Seulement, les locuteurs anglophones, surtout les américains, n’ont aucune sorte de fierté particulière de leur langue, ni aucun désir de la protéger des influences extérieures. Elle n’a absolument rien de « sacré » pour eux. C’est ce qui fait sa vitalité. Pas d’académie qui décide ce qui est du  »bon anglais »,c’est l’usage qu’en font les gens qui compte. L’anglais est comme tout autre objet sur le marché dans le capitalisme à l’américaine: c’est la liberté totale. Si un mot ou une expression trouvent preneur, ils deviendront viables.

  5. L’es ideologues qui veulent diffuser l’anglais dès le primaire et qui rendent obligatoire l’anglais comme langue dans le superieur et notamment dans les sciences humaines où l’arabe était utilise !
    Ces ideologues qui voulaient supprimer le français au profit de l’anglais sont en train de condamner à mort l’Arabe ! Les futurs étudiants n’auront plus beaucoup d’intérêt à travailler l’arabe ! Sauf les croyants, étant donné que la langue du soit disant paradis d’Allah, c’est l’arabe !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents