21 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueLa lutte a fini par s'imposer

La lutte a fini par s’imposer

Yennayer fête nationale chômée et payée

La lutte a fini par s’imposer

Le nouvel an Berbère 2966 sera célébré en Algérie ce 12 janvier sous les couleurs officielles : après la reconnaissance de la langue Amazigh comme langue nationale et officielle », c’est au tour de Yennayer d’être consacrée journée chômée et payée dès le 12 janvier prochain.

C’est ce qu’a annoncé le Conseil des ministres au terme d’une réunion tenue sous la présidence du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.Le chef de l’Etat « a enjoint au gouvernement de ne ménager aucun effort pour la généralisation de l’enseignement et de l’usage de tamazight, conformément à la lettre et à l’esprit de la Constitution.

Le président de la République a également chargé le gouvernement d’accélérer la préparation du projet de Loi organique portant création d’une Académie algérienne de la langue amazighe », indique un communiqué rendu public à l’issue du Conseil des ministres.

- Advertisement -

Ce nouveau triomphe est surtout le résultat d’une lutte acharnée du peuple amazigh, un combat vieux d’un demi-siècle, sans relâche et sans concessions pour faire admettre l’identité amazighe dans toutes ses composantes culturelle, linguistique, sociale et politique. 

Seule la lutte compte. La célébration de Yennayer remonte très loin dans l’histoire. Les Imazighen le fêtaient déjà sous les Rois Pharaons. Yennayer est le premier mois de l’année dans le calendrier amazigh. Amenzou n’yennayer, le jour de l’an amazigh coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien. Etymologiquement le mot Yennayer est formé : de ‘’Yen’’ qui veut dire premier et de ‘’Ayer‘’ qui veut dire mois. 

Auteur
L.M

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents