10 décembre 2023
spot_img
AccueilCommuniquéLa programmation des JIFA 2023 : du 22 au 26 novembre à...

La programmation des JIFA 2023 : du 22 au 26 novembre à Ars-sur-Moselle

Les Journées internationales du film amazigh (JIFA) est un festival organisé par l’association d’échanges culturels franco-berbères, Azar, en collaboration avec la ville d’Ars-sur-Moselle et le cinéma Union. Cet évènement s’inscrit dans la continuité des activités socio-culturelles de l’association, œuvrant pour la sauvegarde et la promotion de la culture amazigh (berbère) en favorisant des échanges interculturels.

Plus qu’un simple rendez-vous pour les cinéphiles, les JIFA se veulent être un espace privilégié d’information et de découverte de la culture Amazigh (Berbère) à travers des œuvres cinématographiques mettant en lumière une sélection diversifiée de films. Les Journées Internationales du Film Amazigh constituent un véritable carrefour de rencontres et d’échanges entre les créateurs, les acteurs culturels Amazigh et le public de la région.
C’est parce que le cinéma s’avère être un excellent vecteur de médiation interculturelle et un haut lieu de rencontres que les JIFA offrent une réelle opportunité d’élargir nos horizons et de nous transporter dans un monde sans frontières ni préjugés.

En parallèle des projections, le festival propose une variété d’événements spéciaux, tels que des expositions de tableaux de peinture, d’œuvres artisanales, de livres et des tables-rondes. Ces activités sont animées par des auteurs et des professionnels du cinéma et sont suivies de séances de dédicaces de livres.

Pour la septième année consécutive, l’association Azar invite donc le public Mosellan, et plus largement Lorrain à cette rencontre hautement culturelle, autour d’œuvres cinématographiques berbères de qualité réalisées par des artistes venus de différents pays d’Afrique du Nord (Algérie, Maroc et Tunisie) et d’Europe (France, Suisse, Belgique, …). Les projections seront en grande majorité prolongées par des échanges avec les réalisateurs ou des membres des équipes de tournage.

- Advertisement -

Cette édition 2023 sera une expérience encore plus exceptionnelle. Programmée sur 5 journées au cinéma Union d’Ars-sur-Moselle, elle sera marquée par une large décentralisation en Lorraine, fruit de partenariats privilégiés avec les associations culturelles ACB54-Adelsan de Nancy et Tala de Mont-Saint-Martin, la ville de Mont-Saint-Martin et le cinéma Art & Essai, Le Klub de Metz.

Des projections-débats se dérouleront durant le festival également au cinéma Le Klub (Metz), au CAMÉO (Nancy) et à la Médiathèque de la ville de Mont-Saint-Martin.

La programmation des JIFA 2023 sera éclectique et se veut, comme chaque année, ambitieuse. Tous les genres y sont représentés, de la fiction au documentaire, en passant par le film patrimoine. Cette 7ème édition propose 6 longs-métrages, 8 courts-métrages et 6 documentaires. Ces œuvres traitent de l’histoire, de l’exil, de questions sociales avec un fort accent sur l’immigration, de liberté d’expression, de paix dans le monde et du combat de la femme pour son émancipation et ses libertés. Des productions de jeunes talents Amazigh seront particulièrement mises à l’honneur cette année.

L’ouverture officielle des JIFA 2023 mettra en vedette la fiction «Axxam yargha, maqar anesahmu» (La maison brûle, autant se réchauffer), un film Kabyle de Mouloud Aït Liotna (Alias Mouloud Ouyahia). Ce court-métrage a suscité l’enthousiasme et la fierté du monde cinématographique Amazigh puisqu’il a été sélectionné à la Quinzaine des Cinéastes du prestigieux Festival de Cannes 2023.

Invité d’honneur Ali Amran

Ali Amran est un auteur-compositeur-interprète qui puise sa source dans sa Kabylie natale. Il distille un savant mélange de genres qui fait l’originalité de sa musique. Ses étude d’anglais de littérature et civilisation Berbère reflètent sa double perspective, penché sur ses racines et ouvert à l’Autre. Ses voyages à travers le monde : de Tanger à Helsinki, en passant par Barcelone, Amsterdam et autres cités-muses, il nourrit sa quête esthétique, posant l’artiste engagé en citoyen du monde. Chemin faisant, sa musique s’imprègne de nouvelles couleurs, toujours plus libre.

En 2000, il quitte sa Kabylie pour un nouveau voyage en Europe, il s´installe à Paris. Seul ou accompagné de sa formation – basse, batterie, percussions –, il joue d’abord dans des cafés-concerts, participe à divers événements culturels, se produit dans plusieurs salles. De plus en plus, la recherche d’Ali Amran tend vers l’épurement comme pour rejoindre sa quête d’universel. Il a aujourd’hui conquis un large public avec une dizaine d’albums à son actif. Ses concerts, dans une ambiance folk-rock devant un public en liesse, se jouent à guichets fermés.

Ali Amran a consacré son dernier album (novembre 2023) à l’une des icônes de la chanson kabyle algérienne, Cheikh El Hasnaoui qui est également revisité dans le film « La Kaza Blanche », sélectionné lors de cette 7e édition des JIFA. Le nouvel album s’intitule « Ccix Lhesnaoui Stemyafit» (Retrouvaille musicale avec Cheikh El Hasnaoui).

Du 22 au 26 novembre 2023
Au cinéma Union d’Ars-sur-Moselle
Décentralisation
Cinéma Le Klub à Metz – Cinéma Caméo à Nancy – Médiathèque de Mont-Saint-Martin
Toutes les projections, films et documentaires, seront suivies par des échanges avec les réalisateurs, comédiens ou membres des équipes de tournage.

Association Azar
01, rue de la Gare- Centre socio-culturel
Albert Harmand 57130 Ars/Moselle
Téléphone : + 33 6 95 14 83 70
E-mail : assos.azar57@gmail.com–
https://www.facebook.com/azarmoselle

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Reb Dzaier !

Conte horrible. Il était une fois, dans un sombre village adossé à un oued , un homme du nom de Reb Dzaier se terrait. Reb...

Récit-feuilleton. Exils (23)

Les plus populaires

Commentaires récents