19 août 2022
spot_img
AccueilA la uneLa revanche des derniers de la classe !

La revanche des derniers de la classe !

chefs islamistes algériens

Pourquoi le gouvernement algérien a-t-il décidé de supprimer le français des cycles de l’enseignement et le remplacer par l’anglais ?

Cette décision peut être lue de deux manières : la première est que les relations franco-algériennes vont mal et la seconde, est que la génération arabisante semée par Boumediene est en pleine floraison.

Le changement de cap (s’il n’y en a jamais eu) est survenu, un beau matin, à la suite d’une énième saute d’humeur des dirigeants algériens après le tour de vis sur les visas, voulu par le gouvernement français, pour forcer la partie algérienne à reprendre ses « rebuts humains ».

Manque de bol, le régime algérien avait la main sur un autre levier important : celui de l’espace aérien qui fut provisoirement interdit aux avions militaires français en partance au Sahel avant qu’il ne soit réouvert après moultes courbettes macroniennes. Trop de cartes entre les mains de la partie algérienne font basculer le jeu en sa faveur.

- Advertisement -

Les « Algériens » ne décolèrent pas pour autant et foncent, tête baissée, dans la logique de la boudeuse offusquée et annoncent en grande pompe la décision de « relibérer définitivement » le pays de la langue du toujours colonisateur français.

Une « décision » plébiscitée par tous les arabistes, courant devenu ultra-majoritaire, et tous les derniers de la classe qui pensent reprendre enfin les dernières positions qu’ils ne tiennent pas encore dans l’enseignement et les administrations. Une revanche sur l’insolente réussite des francisés dans les domaines des sciences et technologies. Place aux ratés de la République et à leur idéologie arabo-islamiste mortifère. Place aux frérots-salafistes et à plus d’opportunisme.

L’arabe n’étant toujours pas une langue de science (et ce, malgré tous les milliards dépensés par les 25 « zaïms » arabes depuis 60 ans), on a, za3ma, choisi l’anglais, pour tenter une nouvelle aventure de vol plané en attendant l’inévitable crash à venir. Un vol sans préparation, ni cap, ni pilote, ni accompagnateurs, ni plan de vol.

Au moment où des centaines de fifilles et fifils à papa voleurs (qui ont chacun une mainmise sur un bout d’Algérie) courent, haletant, derrière le bac français au lycée français du coin, le reste du pays se prépare à faire un plongeon dans un inconnu connu, celui de l’échec recommencé.

L’échec n’engendrant que la faillite et le délitement. De l’immobilisme à la cryogénisation. On progresse!

Karima. B

ARTICLES SIMILAIRES

5 Commentaires

  1. La désormais « médersas » sert à cultiver l’ignorance. Les enfants privilégiés qui fréquentent l’école française pourront toujours lire les cartes géologiques, toutes sortes d’archives et documents officiels, plans d’urbanisme, études sociologiques, productions intellectuelles concernant le pays, … en français. Aussi simple que ça.
    Avec l’arabisation – islam pour le peuple, école occidentale pour les mioches, c’est un apartheid culturel qui s’est installé en Algérie

  2. La désormais « médersas » sert à cultiver l’ignorance. Les enfants privilégiés qui fréquentent l’école française pourront toujours lire les cartes géologiques, toutes sortes d’archives et documents officiels, plans d’urbanisme, études sociologiques, productions intellectuelles concernant le pays, … en français. Aussi simple que ça.
    Avec l’arabisation – islam pour le peuple, école occidentale pour les mioches, c’est un apartheid culturel qui s’est installé en Algérie

  3. Pourquoi ne pas apprendre le français et l’anglais en même temps depuis la maternelle! c’est ce que j’ai fait! j’ai trois enfants qui maîtrisent parfaitement le français, l’anglais et l’allemand, ils apprennent ces langues depuis le berceau, il faut s’y prendre très tôt voilà tout!

    • Tout le monde n’est pas superman; vous l’aurez compris messire Hassan.
      Tout le monde, la majorité absolue, n’a pas la capacité d’enseigner. C’est de ces gens la qu’il s’agit.
      Et les momes, pour être normaux, même dans un monde « globalisé », surtout dans un monde globalisé, ont besoin d’un port d’attache, les repères que l’Algerie refuse aux indigènes depuis 150 ans; les repères que l’Algerie efface à coups d’abjects subterfuges depuis 60 ans.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Arbitraire : 2 avocats et Rachid Nekkaz condamnés à la prison                                                 

Le verdict est tombé aujourd'hui lundi 15 août. L'activiste Rachid Nekkaz a été condamné à 1 an de prison ferme. Deux avocats, Maîtres Yacine...

Les plus populaires

Commentaires récents