28 septembre 2022
spot_img
AccueilMondeLa révolte populaire gagne les villes d’Iran

La révolte populaire gagne les villes d’Iran

Débat

La révolte populaire gagne les villes d’Iran

Les manifestations d’envergure nationale qui enflamment les principales villes en Iran depuis jeudi, augurent un tournant important dans le mouvement pour le changement démocratique en Iran.

Les appels lancés sur les réseaux sociaux pour protester contre la vie chère et la corruption des dirigeants religieux en place, ont eu un retentissement sans précédent à travers le pays. Pris de court, le régime tente de réprimer les manifestations par la violence, avec des centaines d’arrestations et des dizaines de blessés.

C’est à Machhad, deuxième ville du pays, qu’a démarré le train de la révolte avec des milliers d’Iraniens désenchantés par le régime du Guide suprême Ali Khamenei et les promesses creuses de son président Hassan Rohani. Les villes de Kermanchah, Neychabour, Kachmar, Birjand et Chahroud, Qouchan, Qom, Ahwaz, Ispahan, Quchan, Sari, Ghaemshahr, Qazvin, Rasht, Zahedan, Hamedan, Khorramabad, Sabzewar et Bojnurd ont suivi l’élan national de protestation contre un régime honni qui a installé une dictature au nom de Dieu.

- Advertisement -

Les manifestants scandaient « Mort au dictateur », « A bas Rohani », « laissez la Syrie tranquille, résolvez notre problème », « Mort au Hezbollah (iranien)» ; « Khamenei, Honte à toi, abandonne le pouvoir » ; « Nous ne voulons pas de la république islamique ».

Le régime iranien a pointé du doigt le mouvement d’opposition des Moudjahidine du Peuple (OMPI) et son rôle dans les manifestations. L’agence de presse ISNA, a rapporté vendredi les propos de l’Ayatollah Alam-Al Hoda, représentant du Guide suprême à Machad qui qui s’en est pris à Maryam Radjavi, dirigeante de la Résistance iranienne: « Est-il juste que vous deveniez de la nourriture pour les médias ennemis (…) Est-il convenable que les Monafeghine (le terme péjoratif du régime désignant les Moudjahidine du peuple (OMPI), qui sont les mercenaires de l’Amérique et de l’Europe et dont le chef est une femme, vienne dire qu’elle vous remercie? …. Maintenant, l’Imam de l’âge (le douzième imam chiite), son représentant {Khamenei] et tous les Hezbollahis sont en colère contre le fait qu’une femme, qui est le leader des Monafeghine, vous remercie ! ».

Pour sa part, Maryam Radjavi, la dirigeante de la Résistance iranienne, basée à Paris, a rendu hommage au rôle prépondérant des femmes courageuses dans les manifestations et a appelé l’ensemble des Iraniens et la jeunesse à se soulever pour soutenir la révolte. « Le soulèvement héroïque d’aujourd’hui dans de nombreuses régions de l’Iran a montré une fois de plus que le renversement du régime des mollahs et l’instauration de la démocratie et de la souveraineté populaire sont des revendications nationales pressantes, a-t-elle déclaré. Alors que la grande majorité du peuple iranien souffre de la pauvreté, de l’inflation et du chômage, l’essentiel des richesses du pays sont consacrés à financer l’appareil sécuritaires et militaires du régime où sont dépensées dans le bellicisme et les ingérences régionales des pasdaran. Tant que ce régime restera en place, la situation économique et les conditions de vie de la population continueront à se détériorer. Le seul moyen de se débarrasser des problèmes économiques et des maux sociaux dans notre pays, réside dans le renversement de la dictature funeste des mollahs. »

En solidarité avec le peuple révolte d’Iran il y avait un rassemblement devant l’ambassade d’Iran à Paris le samedi 30 décembre.

Auteur
Hamid Enayat

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’avenir du sport après Covid-19

De nombreux événements sportifs en direct sont désormais joués dans des stades presque vides. Voici donc les trois façons dont le coronavirus affecte l'industrie...

Les plus populaires

Commentaires récents