13 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeLa samsa et la dégénérescence de l'Islam d’État

La samsa et la dégénérescence de l’Islam d’État

REGARD

La samsa et la dégénérescence de l’Islam d’État

L’information date de 2016 mais je n’en avais jamais entendu parlé. Lors de l’un de mes billets sur Internet, un internaute m’en fait part. J’ai hésité entre l’apoplexie de rire et le sang qui glace le dos. Cette seconde réaction a pris très rapidement le dessus.

Pendant le ramadan, tous les soirs, je raconte mes réflexions, avec un second degré très marqué, à propos de tout ce qui se passe pendant ce mois de la zlabia et, surtout, dans ma tête stupéfaite d’un rite pareil (sans volonté de choquer mais c’est inévitable car la religion n’est pas très copine avec l’humour).

Hier soir, ce fut le tour de ma samsa, posée sur la table. Voilà qu’un internaute me dit que je suis dans le péché. La samsa aurait été interdite en Somalie pour manquement grave à la morale de l’Islam.

Je vérifie immédiatement et m’aperçois que l’histoire est véridique. Depuis 2016, la Somalie interdit la samosa (samsa), originaire d’Inde, à cause de sa forme triangulaire.

Pourquoi ? Accrochez-vous à vos fauteuils, car la forme triangulaire rappelle impudiquement la Trinité, de rite chrétien.

- Advertisement -

La Trinité étant l’association du Père, du fils et du Saint esprit. Toute personne qui l’importe, la cuisine ou la mange s’expose à de graves poursuites pénales.

C’est comme cela que l’Église catholique avait commencé à tout perdre, dès le XVIè siècle, lorsque les protestants furent scandalisés des dépenses faramineuses et obscènes financées par les « indulgences », des billets accordés par les religieux pour racheter des péchés et obtenir des places plus confortables au paradis.

Nous savons que la laïcité à fini par prononcer le stop final aux élucubrations ainsi qu’aux fortunes colossales d’une religion dont on pouvait dire, c’est la moindre des critiques, qu’elle était en stade terminal d’une monstrueuse folie.

Là également, nous atteignons la dégénérescence ultime qui, associée aux autres folies, condamne l’Islam à disparaître si la laïcité et la république vigilante ne le freine pas. Il y a urgence planétaire.

Franchement, mes chers lecteurs, faisons attention que le bourek ne soit pas interdit par ces fous du cerveau.

Pourquoi ? Sans obscénité aucune, car c’est dans leur cerveau qu’elle réside, la forme du bourek ne vous rappelle rien ?

S. L .B.

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents