7 décembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueLa tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif

La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif

Equipe de gymnastique algérienne

Une simple photo de l’équipe algérienne de gymnastique artistique aux 19 e Jeux méditerranéens d’Oran 2022 a suffi pour mettre le feu sur la toile! Les sportives sont descendues en flammes pour avoir porté une tenue jugée provocante. Entre partisans et détracteurs, la guerre est vite déclarée.

Qui a raison et qui a tort? Inutile, à vrai dire, de jouer à l’arbitre dans une querelle sans objet. Après la polémique du cornet à glace vient celle de la tenue des sportives olympiques. Au centre des préoccupations de la masse : la femme.

Toujours la femme. Mais quel danger risque-t-on de courir, si l’on regarde une fille qui sourit, épanouie et heureuse, en s’apprêtant à entrer dans l’arène des jeux olympiques? Ou plutôt, je repose la question d’une autre manière pour être plus explicite, en quoi la tenue d’une gymnaste peut-elle être un danger ou une honte pour la santé morale du pays ?

A la limite de la schizophrénie, la société nourrit ses propres démons, au détriment du bon sens et de la lucidité. Face à la logorrhée aussi haineuse que nauséabonde de certains énergumènes dopés par le dogmatisme religieux, un célèbre chroniqueur algérois ayant pris la défense des gymnastes, aurait écrit sur son mur dans les réseaux sociaux : « C’est un symbole fort de cette Algérie belle, ouverte, décomplexée que détestent par-dessus tous les ennemis de la beauté et de la lumière. »

- Advertisement -

Deux Algérie(s) se crêpent les chignons en raison d’une tenue d’une gymnaste! Quel piètre débat d’idées! Au fond du trou, les nôtres galèrent dans l’engrenage de leurs contradictions soporifiques. Des questions de fond se trouvent, comme par hasard, traitées dans leurs aspects les plus superficiels! Mais quelle place pour la femme dans la société ?

Combien de femmes signalent-elles des cas de harcèlement sexuel de leurs supérieurs sur leurs lieux du travail? Combien d’entre elles souffrent-elles, dans le déni total, des traumatismes de viols domestiques, non déclarés à cause de la question des tabous? Combien souffrent-elles de la maltraitance sociale et de discrimination de salaires au sein de leurs entreprises? D’abandon familial?

De rejet de la société pour des raisons ou d’autres ? Ce genre de questions n’ont jamais, il est vrai, créé la moindre polémique chez nous, et c’est bien dommage, car c’est là que le bât blesse. Où est le mal à parler des viols et des agressions quasi quotidiennes qui attentent à la vie de la femme?

Où est le mal à parler de la violence de la société dont la structure patriarcale a tué son élan d’ouverture et de progrès? Où est le mal à engager un débat sérieux et dépassionné sur la question de l’égalité homme-femme? Le temps est aux idées constructives et non pas aux polémiques oiseuses!

Kamal Guerroua

ARTICLES SIMILAIRES

9 Commentaires

  1. dans un pays ou beaucoup de gens sont des obsedes sexuels pour une raison ou une autre, quand il voit une femme ou jeune fille, ils voient un »trou ».
    Quand aux barbus, qui font partis du groupe dont je parle, ils n’ont qu’a s’occuper de leurs
    soeurs et femmes et rien d’autres.
    Revoyez les parades des annees 60’s sur lavenue de l’ALN, et voyez comment les jeunes filles s’habillaient en ces temps la.
    Ces jeunes filles sont belles et je leur rend hommage .

  2. grand bravo à nos jolies athlètes! nous sommes fiers de vous! de l’audace! encore de l’audace! toujours de l’audace§

  3. La femme est un objet de délire dans notre pays. L’inconscient collectif en Algérie y voit un danger, à l’image de la boite de pandore. portant c’est la femme qui donne la vie et possède par conséquent les mécanismes comportementaux innés pour sa sauvegarde: comme si la nature à placer en elle cette insigne responsabilité de sélectionner le plus apte et le mieux nanti pour l’épauler dans le grand projet de la vie. Les races s’améliorent ainsi, à l’exception des intégristes… ceux qui veulent perpétuer leurs gènes d’abrutis et se constituer en boulets qui nous empêche d’aller de l’avant.
    Il étonnant de constater qu’on emprisonne des entrepreneurs qui tentent de nous inscrire dans la lignées des pays industrialisés, et on pardonne aux terroristes, ces mêmes abrutis qui émettent des jugements qui n’ont pas lieu d’être dans un « pays libre et équitable ».
    Elle sont belles et sportives de haut niveau. Pour les mériter, il faut êtres à la hauteur. Ou préfères tu toi l’abruti de les voiler et les abrutir pour pouvoir s’en accaparer facilement?

  4. « Deux Algérie(s) se crêpent les chignons en raison d’une tenue d’une gymnaste! » Non Mr Guerroua il n’y a pas deux Algéries. C’est l’Algérie, l’Authentique, « belle, ouverte, décomplexée que détestent par-dessus tous les ennemis de la beauté et de la lumière » qui fait face à des avatars conçus et manipulés par des laboratoires de la haine (de la femme surtout) au profit de contrées lointaines.
    PS. L’Algérie Authentique à ne pas confondre avec l’Algérie nouvelle.

  5. Most beautiful. That is the « Nouvelle Algerie ». Thank you all for this effort to try and meet the world.

  6. C’est cela que les frustrés, les obsédés du sexe, les refoulés, les mendiants de l’amour veulent à tout prix proscrire ! De la jeune fille ou des jeunes filles qui ramènent des médailles à l’Algérie, ces tarés ne voient que « leur nudité » et rien d’autre, qui les affole bien sûr. Vous ne voyez pas cela en Tunisie pas plus au Maroc ! le cas des algériens est un cas qui relève de la pathologie dite de la psychonévrose de défense selon Freud. C’est aussi des cas d’hystérie et de névrose obsessionnelle se présentant sur le plan sexuel. Enfin : ils sont « choqués, outrés » par des images de jeunes filles qui soulèvent des trophées en défendant les couleurs de leur pays, mais ne sont nullement offusqués d’avoir les yeux rivés sur leur portable notamment la nuit en se délectant de film à caractère pornographique. Il semblerait même aussi que les grands consommateurs de ces films sont bien les Arabes. Allez les filles !!!! nous sommes à vos côtés, nous vous aimons ! Quand est-ce que ces crétins, ces fous de Dieu se mettrons à aimer leur pays ? aimer les autres ? aimer tout court ? Mais au fond : savent-il vraiment aimer ?

  7. YA DINE AZAH ; les barbues dés qu’il voit un bout de viande ils commencent à se trémousser dans leurs djellaba ; ils se mettent dans tout leur état . Leur sexualité est débrider ; car cela se résume juste à la procréation ,un va et vient dans la pénombre et salam alikoum . Le corp de la femme est sublime .Allah est djamel ou ihab el-djamel . c’est une création de dieu . combien d’artiste ont peint des femmes ; chanter la femme . De tout façons même s’ils elle porte un chador ;elles seront toujours diabolisées . Il vaut mieux les voir heureuse et épanouies . Ils vont vivre en Afghanistan ,ils seront rassurer et nous aussi . AZOUL

  8. les algériens vivent en vase clos!, ils ne sont pas ouvert à d’autres cultures d’où cette arriération mentale qui les caractérise! alors la vue de ces athlètes en body les fait surréagir!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Portes ouvertes à la CNAS de Tiaret

L’agence CNAS de la wilaya de Tiaret a organisé ce mardi 29 novembre au sein dede la salle des conférences de l'agence CNAS de...

Les plus populaires

Commentaires récents