14 avril 2024
spot_img
AccueilPolitiqueL'Algérie accuse Donald Trump

L’Algérie accuse Donald Trump

Statut d’El Qods

L’Algérie accuse Donald Trump

L’Algérie a affirmé, mercredi à Istanbul (Turquie), par le truchement du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, que la décision du Président américain de transférer l’ambassade des Etats-Unis à la ville sainte occupée d’El-Qods constituait une « violation flagrante du droit international et de la légalité internationale et qui aura de graves répercussions sur la paix et la sécurité aussi bien dans la région que dans le monde ».

Cette décision « sans précédent et inique constitue une violation flagrante du droit international, de la légalité internationale et des décisions de l’ONU et du Conseil de Sécurité y afférentes et aura de graves répercussions sur la paix et la sécurité dans la région et dans le monde entier », a déclaré M. Bouhadja, qui représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sur El-Qods.

Au niveau de l’ONU, Un projet de résolution contre la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël est en préparation, avec l’objectif de montrer l’isolement des Etats-Unis au Conseil de sécurité, a appris, l’AFP, mercredi, de sources diplomatiques palestiniennes, occidentales et arabes.  Par ailleurs à l’issue de cette réunion à Istanbul, les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique ont rendu public un communiqué dans lequel on peut lire : « Nous proclamons Jérusalem-Est capitale de l’Etat de Palestine et appelons les autres pays à reconnaître l’Etat de Palestine et Jérusalem-Est comme sa capitale occupée ».

Auteur
Avec APS

- Advertisement -

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents