21 juin 2024
spot_img
AccueilCommuniquéLe café littéraire de L’Impondérable de Youcef Zirem revient

Le café littéraire de L’Impondérable de Youcef Zirem revient

 

Youssef Zirem à l'Impondérable

Le café littéraire de L’Impondérable de l’écrivain Youcef Zirem revient après une brève interruption qui nous a parue interminable tant ce rendez-vous littéraire parisien était devenu incontournable.

Cette rencontre a lieu tous les dimanches à 18h au café restaurant L’Impondérable situé au 320 rue des Pyrénées dans le vingtième arrondissement de Paris, dans un beau quartier populaire, depuis le 17 septembre 2017.

Les nouveaux patrons du lieu Mourad et Sofiane ont continué cette belle aventure littéraire en assurant le plus chaleureux des accueils.

- Advertisement -

Un café littéraire à portée de tous, l’entrée est libre et les débats se déroulent dans le respect des différences, un exemple pour le vivre ensemble. La convivialité et l’amitié se côtoient avec bonheur dans ce lieu grâce à la générosité de Mourad et Sofiane et au génie de l’écrivain Youcef Zirem qui anime et assure la programmation chaque semaine depuis maintenant de longues années.

Le café littéraire de l’Impondérable de Youcef Zirem est devenu un rendez-vous parisien quasi mythique, il est le seul café littéraire hebdomadaire parisien. Beaucoup ont essayé de créer des rencontres hebdomadaires mais en vain tant il est difficile d’assurer une programmation chaque semaine, mais Youcef Zirem réussit cet exploit, écrivain prolifique populaire aimé de tous, les auteurs se bousculent pour être invités.

Beaucoup d’écrivains, plusieurs poètes, plusieurs artistes sont passés dans ce café littéraire.

Vanessa Kientz, Akli Drouaz, Claire Barré, Djoudi Attoumi, Anne-Véronique Herter, Djamal Arezki, Youcef Allioui, Ferhat Mehenni, Nacer Ait-Ouali, Mourad Bakir, Hamid Salmi, Farid Benmokhtar, Mohamed Aouine, Mennad Bounadi, Alexandra Pasquer, Brahim Hadj Slimane, Makhlouf Bouaich, Mohamed Hassani, Mohand Nait Abdellah, Messaoud Gadi, Amuqran At Yettura, Djaffar Benmesbah, Uli Rohde, Aqcic At Uqasi, Nadia Agsous, Tayeb Abdelli, Mouloud Behiche, Sonia Fatima Cherfa Turpin, Mahmoud Boudarène, Claude Georges Picard, Mika Kanane, Laurence Biava, Gérard Lambert, Ahmed Medjeber, Mohamed Ghafir dit Moh Clichy, Hamid Ait Said, Sandra Cardot, Yves Michalon, Bahia Amellal, Ghanima Amour, Azeddine Lateb, Ali Ait Djoudi, Hakime Allouche, Pierre Vavasseur, Brahim Saci, Mathilde Panot, Farida Aït Ferroukh, Hacène Hirèche, Mouanis Bekari, Kacem Madani, Lynda Chouiten, Loïc Barrière, Aumer U lamara,Tarik Mira, Ahmed Bouhlal, Sadia Tabti, Ben Mohamed, Horia Bouayad, Farid Alilat, Ahmed Ait Bachir, Akila Kizzi, Luis Dapelo, Salah Oudahar, Farid Galaxie, Hamid Challal, Ali Guenoun, Aziz Tari, Kamel Mezani, Fazia Kati, Mohand Dahmous, Madjid Hallou, Moussa lebkiri, Youcef Medkour, Madjid Benchikh, Hamza Amarouche, Sanhadja Akrouf, Jamil Rahmani, Hassane Hacini, Nafa Moualek, Arezki Metref et Mokrane Gacem, Laakri Cherifi, Sofiane Nait Mouloud, Dominique Martre, A. Wamara, Louisa B, Yasmina Hamlat, Henri Touitou, Amar Yaici, Madjid Boumekla, Malik Kazeoui, Mehdi Bsikri, Madjid Soula, Alain Mahé, Yelas, Yamina Haifi, Abdelkarim Tazaroute, Akila Lazri, Said Kaced, Kada Sabri, Rabha Aissou, Stephan Ghreener, Ahviv Mekdam, Edouard Moradpour, Hocine Redjala, Abderrazak Larbi Chérif, Lili Oz Amelie Dalmazzo, Mohand Tilmatine, Fatima Kerrouche, Akram Belkaïd, Mohand Kacioui, Nora At Brahim, Rezki Rabia, Azar N-Ath Quodia, Azeddine Idjeri, Mahmoud Boudarene, Nacer Ait Ouali, Hassani Mhamed, Muhand Nait Abdellah, Azal Belkadi, Tayeb Abdelli, Madjid Boutemeur, Masin Ferkal, Ahmed Medjebeur.

Ce sont des rencontres qui transforment, cultivent et rendent meilleur, il y règne à chaque fois une atmosphère quasi fraternelle. Chacun peut sans tabou échanger avec l’auteur dans le respect mutuel. La qualité des échanges émerveille toujours, et l’on voudrait que cela dure et se prolonge même tard dans la nuit.

Après le débat, place à la séance dédicace, puis les discussions se poursuivent autour d’un verre ou d’un couscous. Nous sortons de là le cœur et l’esprit remplis de lumière et nous pensons déjà au dimanche suivant, hâte d’y être.

 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents