16 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeLe chaos selon le général Gaïd Salah

Le chaos selon le général Gaïd Salah

COMMENTAIRE

Le chaos selon le général Gaïd Salah

Le général Gaȉd Salah vient d’avertir les Algériens qu’ils se dirigeraient vers le chaos s’ils n’étaient pas raisonnables. Je ne comprends pas très bien ce qu’il veut dire car pour moi, le chaos engendré par le régime militaire, ils y sont depuis un demi-siècle.

Alors, naïvement et avec un esprit pas du tout tordu, je me suis laissé aller à un exercice que tous les collégiens connaissent, revenir à l’étymologie du mot. Et c’est bien entendu dans la mythologie que je vais le rechercher car j’avais sournoisement une idée dans la tête.

Selon la théogonie d’Hésiode, œuvre d’où est tirée la création et la hiérarchie des Dieux, Chaos est l’origine de tout.

Il est l’élément premier de l’univers à partir duquel il enfanta Gaïa (la Terre), sa fille avant de créer les autres divinités au sommet de la pyramide généalogique des Dieux. Chaos est donc l’origine de l’unité du monde engendrée à partir du néant.

- Advertisement -

Dans son acception commune du dictionnaire, Chaos est le désordre absolu qui s’abat sur une population, un territoire, une organisation.

Alors, je me dis avec un humour grinçant que les Algériens ont connu la définition lexicale, il leur est tout loisir de s’élever vers les sommets pour découvrir celle de la mythologie.

En fait ils sont sur le chemin d’y parvenir s’ils n’écoutaient pas le général Gaȉd Salah ou plutôt s’ils comprenaient de son avertissement la définition mythologique. Et si du chaos naissait l’ordre comme dit la maxime. Et si les Algériens continuent de miser sur ce chaos pour engendrer la vie, l’espoir et l’humanité nouvelle ?

La révolution et les grandes civilisations ne naissent-elles pas du désordre qui ne peut engendrer que l’ordre naturel des choses ?

Du néant sortit la lumière, puis le soleil, puis les animaux, puis l’homme dit la Bible qui reprend à son compte la mythologie de la création.

C’est ainsi de tout temps lorsque les ténèbres sont la dominante des choses, il en sort la vie et la lumière par l’espoir et l’intelligence des êtres humains.

Alors, Monsieur Gaĩd Salah, les Algériens n’ont rien à perdre à miser sur le chaos, mais le leur pas le vôtre. Le votre les a laissés dans les abysses de l’humanité, ils veulent d’autres univers sortis du chaos, d’autres messages d’espoirs.

Ceux-là s’appellent démocratie, lumières et humanisme. Ils sont de la dimension des espoirs de cette nation qui veut que le chaos soit enfin l’atome du Big bang qui générera l’espace et l’humanité nouvelle.

Au chaos éternel de mort et de soumission de Gaĩd  Salah et des généraux, les Algériens veulent choisir un autre chaos, générateur de vie. 

Qu’ont-ils à perdre à le tenter, ils ont déjà tout perdu !

 

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar, enseignant

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents