24 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeLe choc des généraux : Twitter versus biscoteaux !

Le choc des généraux : Twitter versus biscoteaux !

Khaled Nezzar devant les tribunaux, bientôt ?

Le choc des généraux : Twitter versus biscoteaux !

Franchement, j’espère ne pas être le seul à me délecter de ces déclarations intempestives et menaçantes de cet autre vieux général qui se permet de soigner une addiction à la cigarette en Suisse pendant que nos malades n’arrivaient pas, et n’arrivent toujours pas, à se procurer de nombreux médicaments de première nécessité ! 

Sous nos yeux ébahis, la guerre des clans dont nous parlait si bien Aït Ahmed fait rage à visage découvert, toute forme de salamalec renvoyée aux calendes grecques. 

Khaled Nezzar vient de se mettre à la page en créant un compte Twitter. Et, le moins que l’on puisse dire est qu’il n’y va pas avec le dos de la cuillère pour s’attaquer et diminuer Gaïd Salah, allant jusqu’à le traiter de brute ! Comme quoi, on ne s’encombre point de déférence envers la haute hiérarchie quand on s’en retrouve éjecté !

Dommage que da El- Hocine ne soit plus de ce monde pour savourer ces chocs entre caporaux des frontières devenus Généraux ! Eux qu’il traitait de tous les noms d’oiseaux, lui qui avait su décoder le très bas niveau intellectuel de ces déserteurs de l’armée coloniale que des blindés ont propulsé aux rênes du pays. Souvenons-nous de la réplique assénée au tribunal de Paris : -entre vous et moi il y a des torrents de sang ! c’est une rivière de sang qui nous sépare Général Nezzar !

- Advertisement -

On comprend mieux aussi pourquoi l’ancien ministre de la défense a apporté, avec un empressement déroutant, un témoignage accablant contre Said Bouteflika. Cela n’était qu’une ruse destinée à faire croire aux « chouakers » du moment qu’il soutenait Gaid Salah afin qu’il ne soit pas inquiété par une ISTN qui l’aurait condamné à un mutisme inhabituel et forcé.

C’est drôle de non-entendement que ce vieux Général qui n’a pas hésité à donner l’ordre de tirer sur nos enfants en 1988, utilise précisément le terme « brute », lui qui s’est récemment distingué d’un comportement peu reluisant envers un citoyen algérien, à l’aéroport d’Orly (*) !

Juger et emprisonner le General Tewfik, l’ex-Rab-Edzaïr, pour complot contre l’ordre militaire, je ne sais quelle empreinte de justice porte en elle telle emprise. Ne parlons pas de l’arrestation de ces jeunes qui ont osé brandir le drapeau culturel Amazigh ainsi que celle de Louisa Hanoune et du Moudjahid Lakhdar Bouregâa ! Walakine, oser demander des comptes à Khaled Nezzar, lui qui n’a jamais caché sa responsabilité du massacre de centaines de jeunes en octobre 1988, serait un signal fort que la justice est véritablement en marche et qu’elle n’est plus une affaire de règlements de comptes entre les « r’boubs » du moment et ceux d’avant. 

Mais, nous le savons tous, on ne peut pas attendre d’une justice aux ordres d’un octogénaire militaire qui se croit infaillible et immortel qu’elle désavoue ceux-là même qui la manœuvraient à leurs uniques profits du temps de Chadli. 

Ainsi font-font-font les petites marionnettes au sommet du pays !

K.M.

(*) Au vu du langage de caniveau utilisé par le citoyen, et de la réaction choquante du Général, lequel perd très vite son sang-froid, loin de toute maîtrise de soi, il est préférable de ne pas insérer la vidéo sur les colonnes de notre respectable journal. Ceux qui ne l’ont pas encore vu, pourront la retrouver sur YouTube. 

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents