4 décembre 2022
spot_img
AccueilCultureLe cinéaste Brahim Tsaki s'est éteint

Le cinéaste Brahim Tsaki s’est éteint

DISPARITION

Le cinéaste Brahim Tsaki s’est éteint

Immense tristesse. Je viens d’apprendre le décès à Paris de notre collègue, le cinéaste Brahim Tsaki.

« Brahim Tsaki est un des grands cinéastes algériens des années 80. Un cinéaste rare, car il n’a tourné que trois longs métrages.

Né le 27 décembre 1946 à Sidi Bel Abbès, il restera d’abord l’auteur des Enfants du vent, 1980 son premier long métrage. Dans ce film en trois tableaux (La boite dans le désert, Djamel au pays des images, Les œufs cuits) et en noir et blanc le cinéaste observe avec tendresse les jeux de l’enfance. La solitude, le rêve des enfants dans un monde d’adultes, qui ne leur laisse guère de place, les difficiles relations entre le nord et le sud, des thèmes également présents dans tous les films qui suivront à commencer par Histoire d’une rencontre 1983.

Un film présenté à Montpellier en 1984, et Etalon d’or au Fespaco. Brahim n’a réalisé depuis que deux longs métrages Les enfants des néons en 1990 et Ayrouwen en 2007, produit par Machahou Productions, avant de co-écrire avec son fils Habib, Milord, qu’ils avaient l’intention de réaliser, ensemble. Brahim souffrant depuis de nombreuses années, désirait tourner au moins encore une dernière fois. « 

- Advertisement -

 

Auteur
Catherine Ruelle

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’école d’aujourd’hui : connaissances fast easy come, easy go

La mission de l’école consiste à transmettre des connaissances et à dispenser des savoirs avec pour un objectif : l’épanouissement de l’enfant. Et comme...

Les plus populaires

Commentaires récents