10 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéLe Cnapeste met fin à la grève

Le Cnapeste met fin à la grève

Les cours reprendront Jeudi

Le Cnapeste met fin à la grève

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE) a décidé de mettre fin à la grève, et ce au terme de sa session extraordinaire tenue dans la nuit de mardi à mercredi à Boumerdes, indiqué le coordonnateur national, Salim Oualha.

Dans une déclaration à l’APS, M. Oualha a affirmé que le Cnapeste avait décidé, à l’issue de sa session extraordinaire de deux jours, de mettre fin à la grève nationale illimité enclenchée par les enseignants depuis le 30  janvier.

Le Cnapeste avait examiné les questions objet de litige entre le Conseil et le ministère, lesquelles sont à l’origine du  mouvement de protestation. Il demande, entre autres, la satisfaction de ses revendications socioprofessionnelles, à leur tête la mise en oeuvre des procès verbaux signés entre les responsables du ministère de l’Education, notamment le procès verbal du 19 mars 2015.

- Advertisement -

Pour sa part, la Justice a déclaré « illégale » la grève enclenchée par ce syndicat.
Selon les chiffres avancées dimanche dernier par certains quotidiens nationaux, quelque 4.000 enseignants grévistes auraient été licenciés.

La ministre de l’Education nationale Nouria Benghabrit avait affirmé mardi que « toutes les mesures adéquates seront prises afin de réintégrer les enseignants licenciés, et ces derniers sont en mesure d’introduire un recours auprès des Directions de l’Education dont ils relèvent. Les recours seront examinés par une commission paritaire ».

La première responsable du secteur a rassuré, vers la fin de la semaine dernière, les élèves et leurs parents que toutes les mesures avaient été prises pour garantir leur droit constitutionnel à l’éducation, en tenant compte du principe d’équité et d’égalité des chances.
Selon les chiffres avancées dimanche dernier par certains quotidiens nationaux, quelque 4.000 enseignants grévistes auraient été licenciés.

La ministre de l’Education nationale Nouria Benghabrit avait affirmé mardi que « toutes les mesures adéquates seront prises afin de réintégrer les enseignants licenciés, et ces derniers sont en mesure d’introduire un recours auprès des Directions de l’Education dont ils relèvent. Les recours seront examinés par une commission paritaire ».

La première responsable du secteur a rassuré, vers la fin de la semaine dernière, les élèves et leurs parents que toutes les mesures avaient été prises pour garantir leur droit constitutionnel à l’éducation, en tenant compte du principe d’équité et d’égalité des chances.

Le CNAPESTE décide de suspendre sa grève dès jeudi 1 mars

BOUMERDES-Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste) a décidé lors d’une session extraordinaire mardi à Boumerdes de suspendre sa grève dès jeudi 1 mars 2018, indique mercredi le secrétaire national chargé de l’information et de la communication du (Cnapeste), M. Messaoud Boudiba qui précise que la session reste ouverte.

Le CNAPESTE avait décidé lundi à Alger de prolonger sa sessionextraordinaire pour statuer sur sa grève à mardi, annonçant qu’elle se tiendra au niveau du Lycée Frantz Fanon à Boumerdes.

Plusieurs établissements scolaires sont en grève depuis le 30 janvier en réponse à l’appel du CNAPESTE qui avait lancé une grève illimitée réclamant l’application du procès verbal du 19 mars 2015 et la concrétisation des procès verbaux des wilayas de Blida et Bejaia outre l’annulation des mesures de ponction « arbitraire et abusive » des jours de grève.

Selon des chiffres officieux relayés par la presse nationale, quelque 4.000 enseignants grévistes auraient été révoqués. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit a affirmé lundi que les enseignants radiés peuvent faire un recours auprès des Directions de l’Education pour leur réintégration et ce, dans le cadre d’une commission paritaire.

La première responsable du secteur de l’Education a rassuré, la fin de semaine dernière, les élèves et leurs parents que toutes les mesures avaient été prises pour garantir leur droit constitutionnel à l’enseignement, en ayant à cœur le principe d’équité et d’égalité des chances.

Auteur
APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Rencontre avec Salem Chaker le 7 décembre à Paris

Salem Chaker intervient dans le séminaire mensuel du Lacnad (Inalco) le 7 décembre 2022 ; il sera question de son ouvrage "Berbères aujourd’hui. Kabyles et...

Les plus populaires

Commentaires récents