22 février 2024
spot_img
AccueilCommuniquéLe Collectif de solidarité avec Me Abdennour Ali-Yahia répond au directeur général...

Le Collectif de solidarité avec Me Abdennour Ali-Yahia répond au directeur général des Domaines

Communiqué

Le Collectif de solidarité avec Me Abdennour Ali-Yahia répond au directeur général des Domaines

Après les manœuvres des chargés de mission pour parasiter la mobilisation citoyenne autour de Me Abdennour AliYahia,
c’est le directeur général des Domaines qui vient de monter au créneau. Par le biais d’une déclaration

alambiquée relayée par l’APS, il tente de noyer dans un magma d’approximations factuelles, d’arguties réglementaires
et de perfides insinuations le déni de justice qui a ciblé le vieux militant et l’émoi engendré dans l’opinion publique,
pour banaliser ainsi un intolérable arbitraire comme un simple litige administratif qui serait en voie de règlement.
En accord avec Me Abdennour Ali-Yahia, et après consultation des documents en sa possession, le CSA tient à
apporter les précisions suivantes :

1- le directeur général des Domaines date du 27 février 2018 la demande de Me Ali-Yahia pour la régularisation de
son appartement. Il omet de mentionner les courriers antérieurs restés sans suite, et dont le premier remonte au14
septembre 2014.

- Advertisement -

2- Le directeur général des Domaines écrit : “Une société répondant à la dénomination ‘Unial Algérie’, inscrite au
registre du commerce le 17 décembre 2014 comme succursale d’une société étrangère, se prévalant de la propriété
des appartements en cause, a introduit une action devant la section foncière du tribunal de Bir-Mourad-Raïs en vue
d’amener notamment

M. Ali-Yahia Abdennour à verser les montants des loyers de l’appartement qu’il occupe et non payés depuis janvier
2013.” En laissant entendre que Me Abdennour Ali-Yahia serait un mauvais payeur sans plus de précisions, il omet de
dire que c’est sur instruction de la Direction des Domaines, qui les a informés du nouveau statut de leurs
appartements, désormais “Biens vacants”, que les locataires avaient cessé de payer les loyers.

Il est nécessaire de préciser que la société étrangère, dont “Unial Algérie” était la succursale, a été dissoute il y a bien
longtemps par une décision de la justice française pour cause de faillite. Quel était alors le statut juridique de sa
“succursale” en Algérie avant le 17 septembre 2014, date de son inscription au registre du commerce ? Question
subsidiaire :

la “succursale” d’une société étrangère dissoute a-t-elle le droit de prétendre à un statut légal en Algérie ?
3- Contrairement à ce qu’affirme le directeur général des Domaines, d’autres locataires de l’immeuble “Lutécia” qui
étaient dans la même situation que Me Ali-Yahia ont bel et bien régularisé leur situation ; après avoir déposé leur
dossier et réglé le prix d’achat de leur logement, ils attendent d’en recevoir les actes de propriété.

4- Dans la fuite en avant qui vise à camoufler l’arbitraire dont il n’est, en fin de compte, que l’exécutant-délégué, le
directeur général des Domaines décrit avec force détails l’appartement occupé par Me Ali-Yahia. Ajoutons qu’avant
l’indépendance, cet appartement était occupé par monsieur Ahmed Benouniche, qui l’avait cédé, en août 1962,
à Me Abdennour Ali-Yahia, son ancien compagnon de détention.

Avec ce souci de la transparence qu’il semble pratiquer avec une précision d’horloger, le directeur général des
Domaines répondra sans doute, et avec autant de détails, à deux questions du CSA et qui intéressent l’ensemble des
Algériens. Qui sont les nouveaux propriétaires des résidences d’État et des villas somptueuses “biens vacants”
acquises par les privilégiés du régime ? Et à quel prix ?

5- En dépit de toutes ces réserves, le CSA considère qu’après des années de silence, cette première réaction officielle
est un signe d’apaisement, pour peu que l’effet d’annonce débouche sur un règlement concret et rapide du problème.
En attendant, le CSA appelle à la vigilance et demande aux citoyens solidaires de continuer à signer la pétition de
soutien à Me Abdennour Ali-Yahia :

– sur le site web https://secure.avaaz.org/fr/petition/Lopinion_publique_Solidarite_3A/
(https://secure.avaaz.org/fr/petition/Lopinion_publique_Solidarite_3A/)

– sur Facebook : https://www.facebook.com/solidarite.Dda.Abdennour/
(https://www.facebook.com/solidarite.Dda.Abdennour/)

Alger, le 16 mai 2018
Le Collectif de Solidarité avec Abdennour ALI-YAHIA

Auteur
CSA

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici