22 février 2024
spot_img
Accueil360°Le Commandant Azzedine condamné à cinq ans de prison ferme !

Le Commandant Azzedine condamné à cinq ans de prison ferme !

Dans son affaire l’opposant à Mahieddine Tahkout

Le Commandant Azzedine condamné à cinq ans de prison ferme !

L’ancien Moudjahid Rabah Zerari dit Commandant Azzedine a été condamné à cinq ans de prison ferme dans l’affaire l’opposant à l’homme d’affaire Mahieddine Tahkout.

Le tribunal de Chéragha a donc prononcé une lourde peine contre lui «  pour «avoir émis» un chèque sans provision d’un montant de 335 millions de dinars (33,5 milliards de centimes). Il a retenu une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 330 millions de dinars (33 milliards de centimes), le paiement du montant du chèque en litige, soit 335 millions de dinars, et un dédommagement de 10 millions de dinars. Une lourde condamnation, contre laquelle Me Bergheul, avocat du prévenu, compte faire appel dans les jours à venir. », nous apprend El Watan.

Malgré cette condamnation, le commandant Azzedine continue de clamer son innocence, de nier l’existence même de ces chèques et de lier cette affaire de chèque en bois au  mystérieux assassinat de son gendre par les personnes qui l’ont emmené. «  toute cette affaire ainsi que les autres qui sont au niveau des tribunaux ont été déclenchées juste après l’assassinat de mon gendre, Hamza, dans une caserne à Hydra, par les mêmes agents qui l’avaient arrêté dans la rue, alors qu’il sortait de l’hôpital Mustapha. En 2016, Tahkout ne m’a prêté que 15 millions de dinars, que je devais lui rembourser après la vente d’un immeuble que je gère depuis 1962 et que les autorités ne veulent pas me céder. Il a attendu presque deux ans, juste après la mort de mon gendre, pour déclencher une avalanche de procès contre ma personne pour des chèques que je n’ai jamais signés. Ils l’ont utilisé pour me faire taire sur la mort de Hamza, mais je ne me tairai jamais…», expliquait-il à notre confrère d’El Watan.

- Advertisement -

Quand a son avocat Me Bergheul, il croit que la rapidité avec laquelle cette affaire a été traitée montre qu’on a bien voulu en finir sans éclaircir plusieurs points sombres de cette affaire.  « …tout de suite après, aussi bien le parquet que la partie civile se sont pourvus en appel, et le dossier a été rapidement enrôlé, puis programmé au mois de juin prochain,  juste après le Ramadhan. Il y a là une célérité suspicieuse qui démontre l’acharnement contre mon mandant», explique l’avocat . Affaire à suivre.

Auteur
B. Karima

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici