4 février 2023
spot_img
AccueilPolitiqueLe Front contre la répression s'alarme des dérives autoritaires

Le Front contre la répression s’alarme des dérives autoritaires

Prison

Arrestations, interdictions de réunions, une justice transformée en machine à broyer les dignes filles et fils du Hirak/Tanekra, le Front contre la répression et pour les libertés a rendu public un communiqué dans lequel il tire la sonnette d’alarme.

Depuis plusieurs semaines la situation politique nationale du pays est rythmée par plusieurs arrestations et de multiples procès politiques intentés à des dizaines et dizaines de militants politiques, associatifs, syndicalistes, activistes, journalistes, blogueurs…

Les tribunaux de la république sont transformés en machine broyant le multipartisme, les libertés d’opinion, d’organisation, de presse et de pensée.

Cette politique liberticide et d’abus n’a épargné aucune forme d’action politique. Tahar Khouas, membre fondateur du Front contre la répression et pour les libertés ainsi que d’autres militants es qui agissent par des moyens pacifiques pour la libération des détenus politiques et d’opinion et et solidarité avec les familles des détenus sont arbitrairement emprisonnés avec de lourds chefs d’inculpation qu’autorisent l’article 87 bis du code pénal qui assimile des activités politiques ordinaires à des faits terroristes.

Le même article de démolition des libertés est brandi contre le journaliste Kadi Ihsène poursuivi pour “appartenance à une organisation terroriste”.

- Advertisement -

L’espoir de voir un début d’apaisement après la re-qualification de chefs d’inculpation pour certains détenus dont la suppression d’accusations d’ordre criminelle, l’abandon de poursuites ou la relaxe prononcée dans plusieurs cas, s’est aussitôt dissipé avec de nouvelles convocations et condamnations de citoyens pour des faits souvent liés à leur participation au Hirak révolutionnaire.

Le Front contre la répression et pour le libre exercice des libertés réitère l’exigence démocratique de libération de tous les détenus politiques et lance un appel pressant à l’arrêt de la répression sous toutes ses formes et à l’ouverture du champ politique et des médias à tous les Algériennes et Algériens.

Il appelle l’ensemble des patriotes à renforcer le Front pour aider au combat nécessaire pour les libertés et la démocratie.

Alger, le 29 mars 2022

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

France : mobilisation en hausse contre la réforme des retraites

Mobilisation plus importante. Colère et détermination des syndicats, telles sont les premières constatations de cette manifestation. Si pour le ministère de l'Intérieur, il y...

Les plus populaires

Commentaires récents