15 juillet 2024
spot_img
AccueilMise en avantLe maréchal Haftar vient au secours du régime tchadien

Le maréchal Haftar vient au secours du régime tchadien

Le fils de Haftar avec son armée dans le sud libyen

Les forces armées de l’homme fort de l’est de la Libye, le maréchal Khalifa Haftar, ont annoncé vendredi une vaste opération « militaire et sécuritaire » dans le sud du pays pour déloger des factions de l’opposition tchadienne.

« Les forces armées ne permettront plus à des factions ou groupes armés d’utiliser le territoire libyen pour lancer des offensives contre les pays voisins », a affirmé dans un communiqué Ahmad al-Mesmari, porte-parole du maréchal Haftar, sans préciser de quel groupe armé il s’agit.

Depuis plusieurs jours, Mahamat Idriss Déby Itno, à la tête de son armée, mène une offensive contre l’opposition armée tchadienne réfugiée dans le sud libyen depuis plusieurs années.

Selon Khalifa al-Obeidi, chef du bureau média des Forces armées arabes libyennes (FAAL) commandées par Haftar, celles-ci se préparent à mener « plusieurs opérations sécuritaires visant à expulser de plus de 2.000 logements dans la zone de Oumm al-Araneb (sud-ouest) des combattants de l’opposition tchadienne et leurs familles ».

- Advertisement -

Vendredi soir, des frappes aériennes ont été menées près de la frontière avec le Tchad, suivies par l’envoi de parachutistes sur le terrain, selon le bureau des médias.

Les logements inachevés, occupés de force il y a quatre ans par des rebelles tchadiens, étaient initialement destinés à accueillir des familles libyennes.

Le général Saddam Haftar, fils du maréchal et commandant des forces terrestres, « se trouve à la frontière avec le Tchad (…) pour superviser les opérations » afin de « nettoyer » le sud libyen des « gangs armés », selon M. al-Obeidi.

« Ces opérations visent à sécuriser la zone et rassurer les habitants face au terrorisme, crime organisé, traite des êtres humains et trafic de drogue », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Défense du gouvernement de l’est libyen.

La Libye est plongé dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Depuis un an, le pays est dirigé par deux gouvernements rivaux: l’un à l’ouest mené par Abdelhamid Dbeibah et l’autre à l’est soutenu par Khalifa Haftar.

La Libye et le Tchad partagent une frontière de plus de 1.000 kilomètres depuis laquelle opèrent des rebelles tchadiens de part et d’autre.

Ces groupes rebelles, présents de longue date dans le sud libyen, mènent régulièrement des attaques contre les troupes tchadiennes. Au printemps 2021, ils ont lancé une offensive au cours de laquelle le président Idriss Déby Itno, père du dirigeant actuel Mahamat Idriss Déby Itno, a été tué.

Le 17 août, le président de transition tchadien, qui a pris le pouvoir suite à la mort de son père, s’est rendu dans le nord pour « galvaniser » les troupes après une « attaque » de positions de l’armée menée par un groupe rebelle.

Avec AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents