30 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Le Métro d'Alger reprend du service après 18 mois d'arrêt

Le Métro d’Alger reprend du service après 18 mois d’arrêt

EXPRESS

Le Métro d’Alger reprend du service après 18 mois d’arrêt

La reprise du trafic du métro d’Alger est annoncée pour jeudi prochain. Des rames supplémentaires sont au programme.

Le ministre des Transports a donné, des instructions « fermes » afin d’imposer le respect du protocole sanitaire dans les lignes du Métro d’Alger. L’augmentation du nombre des rames permettra la réduction du temps de parcours et la durée des trajets et des voyages.

Le ministère des Transports avait annoncé la reprise du trafic du Métro d’Alger jeudi 7 octobre à partir de 6h00, et ce, après plus de 18 mois d’arrêt en raison de la pandémie de covid-19. Ce plan intervient à l’occasion de la rentrée sociale, a affirmé M. Bekkai, soulignant que cela permettra de « fluidifer le trafic routier à Alger ».

L’extension vers l’aéroport Houari Boumediene prévue au premier trimestre 2026 

- Advertisement -

Le projet d’extension du Métro d’Alger de la station d’El Harrach-centre vers l’aéroport d’Alger Houari Boumediene sur une longueur de 9,5km, devra être réceptionné au premier trimestre 2026 et sera réalisé en deux phases, a affirmé le directeur général l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), Ali Arezki.

Selon le DG, le taux d’avancement des travaux relatifs au génie civil a atteint plus de 70%. Concernant le système intégral qui englobe tous les équipements nécessaires pour la mise en marche du métro, notamment le matériel électrique, les systèmes d’aération et de billetterie et les escaliers mécaniques, il devra être réalisé, intégralement et pour la première fois, par l’entreprise publique « COSIDER » et des compétences algériennes.

Ainsi, l’Algérie sera en mesure de renoncer « graduellement » à l’accompagnement étranger pour la réalisation de ce système intégral, a-t-il dit.

Lors de cette visite d’inspection, il a été procédé à l’ouverture du tunnel reliant les stations d’El Harrach et de Bab Ezzouar (quartier d’affaires). Le ministre des Transports a salué, à cet effet, la réalisation de ce projet « avec une main-d’œuvre algérienne hautement qualifiée » (COSIDER), relevant l’appui financier et technique fourni par son secteur à ces projets qui permettent de réduire la congestion routière à Alger..

Auteur
Avec APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Djamel Ould Abbes condamné à 4 ans de prison ferme

La 6e chambre pénale de la Cour d'Alger a condamné, dimanche, à quatre ans de prison ferme assortie d'une amende de quatre million de...

Les plus populaires

Commentaires récents