21 juin 2024
spot_img
Accueil360°Le peuple doit-il attendre que le pouvoir lui tende la main ?

Le peuple doit-il attendre que le pouvoir lui tende la main ?

PROPOSITIONS

Le peuple doit-il attendre que le pouvoir lui tende la main ?

Le peuple réclame le changement ici et maintenant.

Il doit plutôt prendre les devants, lui tourner définitivement le dos, ne rien concéder et ne rien négocier. Surpris par la soudaineté du mouvement, par son ampleur et son organisation.

Paralysé par des années de bricolage et de gestion approximative et inintelligente de la chose publique, le régime, à court d’idées et tétanisé, parie sur l’essoufflement et les divisions, en mobilisant ce qui lui reste de son artillerie lourde. Il tire sans ménagement sur tout ce qu’il pense être un danger pour sa survie, et toutes les personnes, hommes et femmes, qu’il sait être une menace pour son maintien.

Il appartient au peuple de riposter fermement. Calmement et intelligemment . De quelle façon me diriez-vous ? Nous joignons donc nos voix à celles de beaucoup d’algériens pour dépasser cette phase de mobilisation dans la rue (sans la renier ni y mettre un terme, bien au contraire) pour aller vers des propositions concrètes, ébauches de la République de demain.

- Advertisement -

1- Mettre en place une Assemblée Nationale de transition, par la désignation par le peuple, de façon consensuelle ou par le vote, de 2 délégués par wilaya, 2 délégués représentant les algériens en France, 1 délégué pour le reste de l’Europe, 1 délégué pour l’Asie, 1 délégué pour l’Afrique et 2 autres pour les Amériques et l’Océanie. Ajoutons à ces délégués désignés par le peuple, un délégué par corporation ou syndicat, à l’exclusion des organisations de masse du F.L.N et associations satellites du pouvoir, représentants les avocats, les juges, les enseignants, le personnel de la santé, celui de l’administration…etc. Ce qui nous donnera à peu près une assemblée de 120 à 150 membres.

Délai : 15 jours

  • Date buttoir : fin mars.

  • Condition : Ne pourrait être désigné ou élu délégué que celle ou celui qui n’avait jamais occupé un poste quelconque dans le précédent régime.

2- Réunir, sous la protection du peuple, l’Assemblée de Transition, seule représentation légitime du peuple pour l’élection d’un gouvernement populaire de transition resserré (15 à 20 ministres maximum).

3- Une fois les membres du gouvernement élus, ils procéderont dans la foulée, au choix,  parmi eux, d’un chef ou d’un président.

Missions :

  • Gestion des affaires courantes

  • Préparation d’une constituante

  • Préparation des élections générales

           Délai :

  • 12 à 18 mois

           Conditions :

  • Les citoyens désireux de participer à la période de transition s’engageront à ne pas se présenter aux premières élection générales qui donneront naissance à la 2ème République.

C’est ma contribution à cette révolution qui changera, à n’en pas douter, par de grands bouleversements, l’Algérie de demain. L’espoir est grand et il appartient à chacune et à chacun de l’irriguer sans cesse jusqu’à l’aboutissement et la réalisation du projet de nos vaillants libérateurs.

Vive l’Algérie !
 

Auteur
R. Ferradji

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents