29 juin 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLe procès de Fethi Ghares encore renvoyé

Le procès de Fethi Ghares encore renvoyé

Fethi Ghares

Le tribunal de Bainem (Bab El Oued d’Alger) a renvoyé le procès de Fethi Ghares (coordinateur du Mouvement démocratique et social (MDS) au 26 décembre 2021.

Ce devait être le procès de l’action politique. Car c’est effectivement l’exercice de la liberté qui est visé par le procès non seulement de Fethi Gheras mais aussi de tous les détenus d’opinion.

Le tribunal a décidé de jouer la montre. Le procès de Fethi Ghares est renvoyé au 26 décembre 2021 alors qu’il était initialement programmé pour le 12 décembre après le renvoi du 5 décembre 2021 au tribunal de Bainem, rappelle le CNLD.
La chambre d’accusation (Cour de Ruisseau d’Alger) a confirmé, le 24 octobre 2021, en toutes ses dispositions l’ordonnance du juge d’instruction du tribunal de Bainem (Bab El Oued) en date du Jeudi 1er juillet pour la mise sous mandat de dépôt de Fethi Ghares.
Il s’agit de la même décision de la cour de Ruisseau en date du 18 Juillet 2021.
Pour rappel, après présentation de Fethi Ghares devant le procureur du tribunal de Bainem (Bab El Oued) le 1 Juillet 2021, il a transmis son dossier devant le juge d’instruction du même tribunal qui le plaça sous mandat de dépôt.
Atteinte à la personne du président de la République, outrage à corps constitué, diffusion au public des publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national, diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale, diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’ordre public, sont les chefs d’inculpation retenus contre cet homme politique.
Fethi Ghares (Coordinateur du MDS) a été arrêté chez lui à Gue-de-Constantine mercredi 30 juin 2021.
Près de 300 détenus d’opinion, dont des journalistes, des universitaires, des militants politiques, des autonomistes kabyles, des simples citoyens, croupissent dans les prisons.
Pas seulement. Contre toutes les lois du pays, certains attendent leur procès depuis plusieurs mois. Exemple : Ali Ghediri, général à la retraite, et candidat à la présidentielle en 2019, est en détention provisoire depuis deux ans.
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Quand Matoub Lounès chantait…

La voix de Lounès Matoub a bercé toute mon adolescence. Plus qu'un poète-chanteur, Matoub fut pour moi un symbole de notre identité amazighe millénaire. Au...

Les plus populaires

Commentaires récents