27 janvier 2023
spot_img
AccueilCommuniquéLe Snateg dénonce la décision du gouvernement et appelle à la mobilisation...

Le Snateg dénonce la décision du gouvernement et appelle à la mobilisation générale

Vente des entreprises publiques

Le Snateg dénonce la décision du gouvernement et appelle à la mobilisation générale

Ahmed Ouyahia entouré des relais du pouvoir : Sidi Saïd, l’inamovible SG de l’UGTA et Ali Haddad du patronat algérien.

Le bureau national du Syndicat autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (SNATEG) regrette fortement la déficience du gouvernement, par la déclaration inattentive du ministère du Travail de l’emploi et de la sécurité sociale pour ce qu’il appelle une présumée dissolution de notre syndicat, et par l’annonce du gouvernement, lors de la tripartite d’un accord inattendu sur le partenariat public privé et l’ouverture du capital des petites et moyennes entreprises publiques au secteur privé, une rencontre qui s’est déroulée sans la participation des syndicats autonomes qui devrait être adjointes sur la prise de décision.

Les multiples tentatives du ministère du travail de l’emploi et de la sécurité sociale à vouloir dissoudre et immobiliser l’exercice syndical envers notre syndicat , avaient pour but de favoriser la mise en place du partenariat public privé des grandes entreprises nationales tel que Sonelgaz, Sonatrach et Naftal en ouvrant les capitaux aux financements illicites au dinar symbolique par des lobbys qui se fortifient de plus en plus et deviennent ces dernières années une nouvelle puissance inquiétante qui s’impose ouvertement dans les rouages de la politique de l’’état.

- Advertisement -

Le syndicat national autonome d’électricité et gaz lutte pour libérer le secteur économique et plus particulièrement le secteur énergétique du fléau de corruption , pour délivrer les travailleurs à la précarité qui subissent depuis des décennies, ces derniers qui sont privés de leurs droits fondamentaux à s’épanouir aux multi syndicalismes et au droit d’exercice syndical vrai et authentique pour défendre et préserver leurs acquis sociaux et d’améliorer la qualité de vie.

Les membres du congrès national du Syndicat national des travailleurs de l’électricité et du gaz se réjouissent de la solidarité internationale et les campagnes de solidarité des plus grandes organisations syndicales mondiales qui condamnent toutes les fausses déclarations du ministère du travail concernant la présumée dissolution de notre syndicat et l’ingérence flagrante du ministère du Travail dans les affaires internes des syndicats par ses multiples tentatives à vouloir instaurer des bureaux exécutif parallèles dans chaque organisation syndicale autonome pour qu’elle se replie sur elle-même afin de l’éloigner sur les réels enjeux économiques qui touchent le pays, les entreprises et les travailleurs, et plus particulièrement le processus de privatisation au dinar symbolique et le fléau de la corruption qui gangrène nos institutions , réalité inquiétante imposée par le gouvernement.

Nous assurons aussi aux travailleurs algériens que nous sommes sur le point d’ouvrir les portes d’adhésions pour tous les travailleurs dans tous les secteurs énergétiques conformément aux amendements importantes des textes du statut du syndicat. A cet effet, nous invitons tous les travailleurs de Sonatrach, Naftal et les sociétés multinationales tel que Total à nous rejoindre et de travailler ensemble pour une coordination et une participation sérieuse et d’unifier nos efforts afin d’imposer notre organisation dans le secteur énergétique, défenseur et représentant unique envers le gouvernement à représenter des travailleurs d’énergie qui souffrent la précarité dans ce secteur.

Pour cela, les membres du congrès national ont décidé de sortir protester dans la rue pour dénoncer les décisions du ministère du Travail de l’emploi et de la sécurité sociale et les décisions du gouvernement à vouloir vendre les petites et moyennes entreprises publiques , ainsi que les atteintes portées aux libertés syndicales et les peines d’emprisonnement imposées par le gouvernement aux divers syndicalistes indépendants et leurs dirigeants pour pouvoir réussir à faire passer des projets antisociales sans la moindre résistance de la part des travailleurs .

Nous appelons tous les travailleurs à sortir le samedi 20 janvier 2018 devant la grande poste à Alger à partir de 11h00 pour dénoncer les décisions du gouvernement à imposer le projet du partenariat public privé , et de se démarquer définitivement du syndicat UGTA imposé par le gouvernement comme seul représentant des travailleurs algériens ,et de leurs représentants qui ont trahis ouvertement par leur abandon des entreprises publiques au secteur privé , sans exprimer le moindre respect à l’ensemble des travailleurs .

Inébranlables … unis … et victorieux

Le secrétaire général

Abdelkader Kouafi

 

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

L’année 2023 débute très mal pour les deux gazoducs algériens

  Bruegel est justement un groupe de réflexion créé en 2004 mais a débuté ses activités un an plus tard sous la présidence de l’ancien...

Les plus populaires

Commentaires récents