30 novembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLes autorités interdisent l’université d’été du RCD

Les autorités interdisent l’université d’été du RCD

Athmane Mazouz
Athmane Mazouz

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) vient d’essuyer un refus des autorités pour la tenue de son université d’été prévue dans la ville côtière d’Azeffoune. 

Dans un communiqué rendu public dans l’après-midi, le RCD explique que ce refus n’a pas été suivi de motifs clairs par la wilaya. Cette interdiction « s’ajoute à toutes les entraves devant toute initiative qui ne trouve pas son origine dans les officines du système », dénonce ce parti.

Lire le communiqué

Le RCD vient d’être destinataire d’une réponse interdisant la tenue de son université d’été programmée pour les 20, 21 et 22 octobre 2022 à Azeffoune. Ce refus non-motivé des services de la wilaya intervient après une première correspondance arguant l’impossibilité de sa tenue les 13, 14 et 15 octobre (comme initialement prévu) en raison d’une élection partielle sur le territoire de la wilaya.

Ce revirement des autorités pour décider de l’interdiction d’une activité partisane, sans aucun motif légal avoué, s’ajoute à toutes les entraves devant toute initiative qui ne trouve pas son origine dans les officines du système.

Le RCD dénonce cette escalade dans la voie du pire. Il estime que la politique de judiciarisation de l’activité des partis et de toutes les organisations autonomes couplée à la criminalisation de l’action politique n’a pas de précédent depuis la proclamation du pluralisme, y compris pendant la décennie rouge.

- Advertisement -

Ce pouvoir assume désormais ses choix de l’arbitraire et de la fermeture du champ politique légal. Une action en justice sera intentée avant d’envisager éventuellement d’autres actions.

Alger, le 16 octobre 2022

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie

 

ARTICLES SIMILAIRES

4 Commentaires

  1. Pourquoi continuer à jouer la comédie ? la messe est dite depuis longtemps et la récréation est terminée.
    Le meilleur service que les partis politiques, dignes de ce noms, puissent rendre à l’Algérie serait de s’auto dissoudre et de cesser de jouer les faire-valoir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La France est-elle raciste ?

Il a fallu d’un simple tweet d’Emmanuel Macron pour soulever un tollé quasi-général dans le monde arabe. Pourtant, le message en question se veut...

Les plus populaires

Commentaires récents