https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilMondeLes chars israéliens entrent dans le sud de la bande de Gaza

Les chars israéliens entrent dans le sud de la bande de Gaza

Chars israéliens

Des dizaines de chars israéliens sont entrés ce lundi 4 décembre dans le sud de la bande de Gaza assiégée, où l’armée poursuit ses frappes meurtrières et étend son offensive terrestre contre le Hamas malgré la présence de centaines de milliers de civils. Les villes de Rafah et de Khan Younes continuent d’être lourdement bombardées. Parallèlement, les combats se poursuivent toujours dans le nord de l’enclave palestinienne.

La présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Mirjana Spoljaric, arrivée lundi à Gaza, a dénoncé sur le réseau social X les souffrances « intolérables » de la population.

« Je réitère notre appel urgent pour que les civils soient protégés conformément aux lois de la guerre et que l’aide puisse entrer sans entrave », a-t-elle écrit.

- Advertisement -

La trêve à Gaza a volé en éclats vendredi matin 1ᵉʳ décembre. Lundi, des dizaines de chars, de transports de troupes et de bulldozers israéliens sont entrés dans le sud de Gaza, au niveau de la grande ville de Khan Younès, proche de la frontière avec l’Egypte

L’armée israélienne a déplacé son offensive vers la moitié sud du territoire. Des dizaines de chars, de transports de troupes et de bulldozers israéliens sont entrés dans le sud de Gaza, au niveau de la grande ville de Khan Younes, proche de la frontière avec l’Égypte, ont indiqué des témoins à l’AFP.

Le bureau des médias du gouvernement à Gaza affirme que plus de 700 Palestiniens ont été tués par les frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza assiégée au cours des dernières 24 heures.

Un destroyer américain a abattu trois drones en portant assistance dimanche à des navires commerciaux en mer Rouge visés par des attaques depuis le Yémen. Plus tôt, les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, avaient annoncé avoir mené une « opération » contre des « navires israéliens dans le détroit de Bab el-Mandeb ».

 Au moins 15 899 Palestiniens, dont 70% de femmes et d’enfants, ont été tués dans les frappes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre, a déclaré lundi le ministère de la Santé de la bande de Gaza. Le nombre de blessés s’élève à plus de 42 000 Palestiniens.

Durant la trêve, 110 otages – 86 Israéliens et 24 étrangers – ont été libérés par le Hamas, selon le décompte d’Israël. De son côté, Israël a libéré 240 prisonniers palestiniens ; 136 otages restent détenus à Gaza, selon l’armée israélienne.

Avec RFI/AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici