18 avril 2024
spot_img
AccueilMise en avantLes États-Unis autorisent une nouvelle aide militaire à Israël

Les États-Unis autorisent une nouvelle aide militaire à Israël

Les États-Unis ont autorisé ces derniers jours le transfert de plusieurs milliards de dollars de matériel militaire à Israël tout en exprimant publiquement leur opposition à un projet israélien d’offensive terrestre contre Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Une décision qui a suscité l’ire des Démocrates. 

L’information tombe mal pour Biden et les Démocrates qui se piquent de critiquer la guerre à Gaza. Donc ce sont plusieurs milliards de dollars d’armes particulièrement redoutables que l’Oncle Sam compte envoyer pour son protégé israélien.

Parmi ce nouveau « paquet » figurent des avions de combat ainsi que plus de 1 800 bombes MK84 de 900 kilos et 500 bombes MK82 de 225 kilos, précisent deux sources à Reuters, confirmant une information du Washington Post.

Washington fournit chaque année une aide militaire d’un montant de 3,8 milliards de dollars (3,52 milliards d’euros) à son allié israélien, une contribution aujourd’hui remise en cause par une partie du Parti démocrate du président Joe Biden en raison des victimes et destructions engendrées par l’offensive d’Israël sur la bande de Gaza depuis plus de cinq mois.

Gronde dans le camp démocrate

Alors que les États-Unis ont livré en urgence des défenses aériennes et des munitions à Israël, certains démocrates et groupes arabo-américains critiquent le soutien indéfectible de l’administration de Joe Biden à Israël qui, selon eux, donne à l’État hébreu un sentiment d’impunité.

- Advertisement -

Plusieurs figures du parti se disent d’ailleurs indignées par ces nouvelles livraisons d’armes, une « mauvaise décision » pour le sénateur démocrate Jeff Merkley pour lequel l’administration américaine ne peut pas « faire pression de façon crédible pour l’aide humanitaire » tout en fournissant des armes qui « tuent des Palestiniens innocents de façon indiscriminée ».

Même son de cloche, au sein de la gauche américaine. Bernie Sanders, sénateur du Vermont, évoque une décision obscène : « Nous ne pouvons pas un jour demander la fin des bombardements de civils, et le lendemain fournir des bombes qui peuvent raser à elles seuls des quartiers entiers ».

Joe Biden a dit vendredi comprendre « la douleur ressentie » par de nombreux Américains d’origine arabe en raison de la guerre à Gaza et du soutien apporté par les États-Unis à Israël et à son offensive militaire. Il a toutefois promis de continuer à soutenir Israël malgré un désaccord de plus en plus de notoriété publique envers le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Pour justifier la poursuite de son aide militaire à Israël, un responsable de la Maison Blanche explique au Washington Post : « la conditionnalité de l’aide ne fait pas partie de notre politique » à l’égard d’Israël. Washington n’utilisera donc pas les livraisons d’armes et de munitions comme moyen de pression sur l’État hébreu.

L’aide militaire à Israël fait suite à une visite à Washington du ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, qui a discuté cette semaine des besoins d’Israël en matière d’armement avec ses homologues américains. S’adressant à la presse mardi dernier, Yoav Gallant, tout en cherchant en apparence à apaiser les tensions entre les États-Unis et Israël, a dit avoir souligné l’importance des liens avec Washington pour la sécurité de son pays et le maintien de « l’avantage militaire qualitatif » d’Israël dans la région, notamment dans les capacités aériennes. En vrai, l’afflux d’armes, dont environ 15 000 bombes et 57 000 obus d’artillerie, a commencé peu après l’attaque du 7 octobre et s’est poursuivi ces dernières semaines. 

Avec une telle annonce, on ne peut pas dire qu’Israël n’est pas soutenu par les Etats-Unis, comme le laissent entendre certaines voix après le dernier vote du Conseil de sécurité pour un cessez-le-feu à Gaza. La guerre que mène Israël à Gaza approche les 33 000 morts et des milliers de civils blessés. Ces derniers mois, c’est un peuple palestinien affamé qui vit sous les bombes israéliennes.

Sofiane Ayache/Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents