4 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéLes hirakistes et les rendez-vous des tribunaux

Les hirakistes et les rendez-vous des tribunaux

Justice

Plusieurs procès sont prévus ce lundi 24 octobre dans nombre de tribunaux contre des activistes du mouvement de dissidence populaire, Hirak/Tanekra. Le Comité national pour la libération des détenus en donne le programme ci-dessous : 

Béjaïa :

Le président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie ( RCD), Atmane Mazouz, comparaîtra demain, lundi 24 octobre 2022, en appel, devant les magistrats de la Cour de Béjaïa.

L’affaire remonte à décembre 2019 lors de la répression, qui s’est abattue sur des enfants et leurs mamans à l’occasion d’une marche pacifique à Oran.

Le président du RCD est poursuivi sur la base de ses déclarations dénonçant les agressions constatées lors de la marche.

Tizi Ouzou :

-Le procès en appel de « Menad Medjedoub, Yacine Saidi, Rafik Taakilt, Djilali Zeghdoud, Saidi Yacine, Athmane Isaac, Rafik Taakilt, Achour Serour, Kaci Medjedoub, Ahcene Serour, Yacine Zahir, Akli Rafik, Yazid Zeghdoud, Moussa Sayad » devant la cour de Tizi Ouzou.

- Advertisement -

Le verdict dans le procès de Menad Medjedoub, Yacine Saidi, Rafik Taakilt, Djilali Zeghdoud, Saidi Yacine, Athmane Isaac, Rafik Taakilt, Achour Serour, Kaci Medjedoub, Ahcene Serour, Yacine Zahir, Akli Rafik, Yazid Zeghdoud, Moussa Sayad » qui a eu lieu le 7 mars 2022 alors qu’il était initialement programmé pour le 21 février 2022 après le renvoi du 17 Janvier 2022 au tribunal de Draa El Mizan est tombé le 4 Avril 2022 alors qu’il était initialement attendu pour le 28 Mars 2022:

Condamnation à 18 mois de prison ferme assorti d’une amende de 50 000 Da pour Medjedoub Menad, Athmane issac, Medjedoub Kaci, Akli Rafik, Taakilt Rafik pour entrave au bon déroulement de l’élection et destruction des biens publics.

Condamnation à 18 mois de prison ferme assorti d’une amende de 50 000 Da pour Yacine Saidi, Ahcene Serour, Yazid Zeghdoud, Zahir Yacine, Moussa Sayad pour entrave au bon déroulement de l’élection.

Relaxe pour Djilali Zeghdoud et Achour Serour.

Le parquet avait requis 3 ans de prison ferme assorti d’une amende (procès du 7 Mars 2022).

Chefs d’inculpation :

Destruction des biens immobiliers d’autrui, perturbation du bon déroulement des élections dans un bureau de vote avec un plan préparé.

-Le procès de Belaid Abrika et de Mouzaoui Laziz devant la section pénale près du tribunal de Tizi Ouzou.

Ils sont poursuivis pour « outrage à un corps constitué », « attroupement non-armé » et  » atteinte à l’ordre public »

C’était à l’occasion de dépôt de gerbe de fleur au niveau de la place des martyrs « du printemps noir », le 20 avril 2021.

Alger (tribunal de Sidi M’hamed) :

Mise à l’examen de l’étudiant Abdennour Ait Saïd pour l’audience du 24 octobre 2022.

Le représentant du ministère public a requis à son encontre une peine de 03 ans de prison ferme en sus d ‘une condamnation pécuniaire (amende ),

Dans cette énième poursuite, il lui est reproché, une fois de plus , de prétendus faits « d’atteinte à l’intégrité du territoire national », « la publication d’informations de nature à nuire à l’interêt national » et « incitation à attroupement non armé ».

Il y a lieu de rappeler qu’Abdennour Ait Saïd n’a pas pu assister à son procès.

La décision sera connue à l’audience sus indiquée.

Dar El Beida ( Alger) :

-Audition dans le fond d’Ahmed Chemlene par le procureur près du pôle pénal du tribunal de Dar El Beidha, wilaya d’Alger.

– Le procès de détenu d’opinion, Mohamed Abdellah, et d’Ahmed Mansouri devant le tribunal criminel de première instance de Dar El Beidha, wilaya d’Alger.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Comment la peinture orientaliste a justifié le colonialisme pendant des siècles

En Europe, quand on évoque le nom de l’Algérie ou d’un autre pays du Maghreb, ce sont souvent les toiles chatoyantes, colorées et exotiques...

Les plus populaires

Commentaires récents