24 juin 2024
spot_img
Accueil360°Les patrons veulent passer au paiement électronique

Les patrons veulent passer au paiement électronique

Batna

Les patrons veulent passer au paiement électronique

Une rencontre a eu lieu dans la matinée de jeudi avec Benbelat Boulakhrass, président de la Fédération des entrepreneurs et promoteurs de la wilaya de Batna, en compagnie de Hadj Bouzeghai, M. Chetoui et d’autres chefs d’entreprises de la wilaya de Batna.

Thème de cette rencontre ? La présentation de nouvelles propositions sur le paiement des fonds monétaires entre l’Etat et le secteur privé au travers du système bancaire électronique. Le patron d’entreprise, Benbellat B. a indiqué au Matin d’Algérie, que vu la crise économique et financière que traverse le pays, notamment la wilaya de Batna, le paiement bancaire par le système électronique permet à l’État de minimiser les grandes opérations de retraits d’argent pour le paiement des entreprises dont souvent, les sommes s’élèvent et dépassent les 100 milliards de cts, voire plus parfois.apprend-on. Surtout « qu’en majeur partie du temps, le Trésor, donc le payeur comptable, se trouve en manque de grandes sommes, donc le paiement des entreprises s’effectue par la procédure de plafonnement », ajoute ce patron. Néanmoins, cette nouvelle méthode de paiement par le système bancaire électronique va faciliter aux différents secteurs de  l’État telles que la DLEP, la DUAC et autres, d’utiliser des moyens plus en moins rapides, faciles et efficaces pour payer les dus des services rendus par les  grandes entreprises et sociétés de réalisation, apprend-on.

Selon,Benbellat Boulakhrass, l’étude de la nouvelle méthode de paiement par le système électronique permettra non seulement aux opérateurs économiques d’améliorer leurs activités (réalisations des projets et autres),  mais aussi d’éviter la mauvaise circulation d’argent en faux billets, une méthode devenue monnaie courante chez un bon nombre d’individus mal intentionnés.

- Advertisement -

Pour ainsi dire, cette méthode permettra aux patrons des entreprises d’éviter de faire des transactions directes avec leurs partenaires afin d’éviter les agressions ou de se retrouver avec des sommes colossales difficiles à vérifier sur place. Ce circuit d’argent redonnera aux banques leur rôle et les mettra au centre des flux financiers du pays et pourrait mettre fin aux circuits informels qui échappent au fisc.

L’étude proposée par le président de la fédération des opérateurs économiques de la wilaya de Batna offrira, selon lui, un atout majeur pour le développement de solutions financières et les services  à valeur ajoutée, banques, Telecom, les services financiers par mobile et Internet et la sécurisation des objets connectés.

 

Auteur
Abdelmadjid Benyahia

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents