14 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeLes tanières de toutes les appréhensions !

Les tanières de toutes les appréhensions !

Elections pour le renouvellement des APW et APC

Les tanières de toutes les appréhensions !

« Toujours par quelque endroit fourbes se laissent prendre
Quiconque est loup agisse en loup :
C’est le plus certain de beaucoup. »
« Le loup devenu berger » de Jean de La Fontaine  

Ce jeudi, on ira aux urnes pour les élections locales des Apc et des l’Apw, devenus, depuis fort longtemps, des toiles de fond devant lesquelles s’agitent de bien sinistres individus. Des tanières de loups, tous crocs dehors, mus par une ambition agressive d’être aux affaires juteuses de la cité, à la rapine et aux délits d’initiés.

La plèbe se surprendra, ce matin-là de vote, engoncée jusqu’au cou dans la flagornerie, les chimères, la mauvaise foi, les mensonges et les vaines promesses de meilleurs lendemains. Naïvement, elle s’acquittera de son devoir électoral, non sans placer ses mille rêves et mille espoirs sur ses élus-candidats, pour une bien meilleure prise en charge de ses aspirations de justice sociale et de bien-être.

- Advertisement -

En sera-t-il ainsi ? En vérité, ces deux institutions, censées être à l’écoute des citoyens, gérées par ses citoyens pour ses citoyens, se sont vidées de leur substances  populaires, de leurs pouvoirs de police, dévoyées en un mur de lamentation, de dédain et de mépris derrière lequel dansent ses commandeurs, du haut de leur piédestal, bombant le torse de l’opprobre et de la compromission, se partageront ses gloires et ses butins

« Par le peuple et pour le peuple », un slogan creux, passé de temps et de rêve, mis à mal par l’absolutisme politique présidentiel, limitant considérablement les attributions des élus des Assemblées populaires en les dépouillant de leurs prérogatives de contrôle, de suivi et de poursuite de leurs pouvoir populaire, les exposant à la merci, au chantage et aux sautes d’humeur d’un chef de daïra ou d’un wali,en mal de puissance, fort de leurs positions et de leurs titres de représentants de l’Etat. Le financement des futures projets de développement communaux et de départements se comptabiliseront à la proximité la compréhension des marchés gré à gré, les affinités et au degré de l’allégeance aux puissants du moment.

Et ce n’est pas sans raison que l’on donne libre cours aux médiocres, aux analphabètes et aux opportunistes de se porter candidat pour en faire,demain, d’excellents marionnettes.

Ils sont souvent incultes, escrocs, bonimenteurs de talent, faussaires, imposteurs, nomades-usurpateurs de militantisme, n’ayant rien prouvé par le passé, dont des canailles de certains partis politiques, sans états d’âmes et sans conscience, essayent de nous faire vendre, concomitamment avec d’oblatifs et honnêtes postulants , leur sainteté, en les noyant dans le lot de leurs listes de candidatures spécifiques, échappant ainsi au choix individuel personnifié les pénalisant. Honnis par la plèbe, des candidats prêts à accepter l’injure avec des sourires obséquieux, à se faire serpillière, quitte à payer au diable son tribut pour une place bien en vue dans les loges princières de leurs communes et wilayas respectives. C’est dire « Homo homini lupus est : L’homme est un loup pour l’homme ».

La plèbe saura-t-elle relever le défi, pour que plus jamais, elle ne se fera ânesse pour que de tels voraces puissent lui monter dessus? Sombres perspectives droit devant !

 

Auteur
Brahim Ferhat

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents