28 septembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéL'Observatoire algérien des migrations est né

L’Observatoire algérien des migrations est né

ANNONCE

L’Observatoire algérien des migrations est né

Nous, participants et participantes membres de la société civile et individualités à la troisième édition du séminaire sur les Migrations organisé à l’initiative de RAJ à l’occasion de la célébration de la journée internationale des migrants, décidons la mise en place d’un Observatoire algérien des migrations.

Conscient  de la complexité des migrations, Soucieux et inquiet de la gravité de la situation faites aux migrants et migrantes dans notre pays, caractérisée  par de graves atteintes aux droits fondamentaux de tous les migrants algériens (Haraga),ou étrangers en situations régulière ou irrégulière, absence des dispositifs juridiques, politiques incohérentes portant atteintes aux valeurs de solidarité entre les peuples, portant atteintes à la cohésion nationale en discriminant les personnes par la couleur, par la monté inquiétante du racisme, et la banalisation de la xénophobie d’Etat au plus haut niveau, qui réduisent les migrants et migrantes au statut d’objet et non pas d’acteurs, et les algériens par l’indirection de s’exprimer au rôle du complice, nous considérons que questionner ces politiques anti-migrants, s’est questionner notre propre citoyenneté.       

La création de cet observatoire se donne comme ambition de documenter, clarifier les enjeux, alerter  et dénoncer ces atteintes, rendre visibles les solidarités et les fédérer pour agir ensemble et proposer des alternatives garantissant  les droits et la dignité humaine des migrants.   

Premiers signataires :

- Advertisement -

• Abdelouahab Fersaoui, RAJ

• Said Salhi, LADDH

• Mahrez Bouich,  LADDH

• Hassan Fouad,LADDH

• Fatma Boufenik, Enseignante chercheuse universitaire et membre de FARD

• Ferhati Hassane, SOS Disparus 

• Kamel Belabed,  Parents des harragas disparus

• Yasmina Chouaki, Tharwa Fadhma n Soummer

• Taher Belabes, CNDDC

• Mohamed Safar Zitoune, LADH

• Chérifi Aghilas Amnesty International

• Fares Mensouri, CDDH Béjaia

• Abderrahmane Krimat, Réalisateur

• Hakim Addad, Militant politique, Mouvements sociaux

• Boubekeur Sabouni, Parent des haraga disparus

• Aissa Kadri Professeur émérite des universités, sociologue et chercheur  

• Messaoud Babadji: Juriste, enseignant de droits à l’université de Sidi Bel-Abbès

• Zkaria Benlahrech Avocat

• Djalal Mokrani militant associatif RAJ

• Chérifi Aghilas Amnesty International

• Karim Boutata (Radio RAJ)

• Abdou Rim Hadir Etudiante

• Aissous Soufiane militant associatif RAJ

• Rezki Karim Militant associatif

• Banoune Bilal Militant associatif

• Larbi Henna Militant associatif

• Dahmani Mohand Said Militant associatif

• Yahiaoui Issam  Militant associatif 

• Boukhezar Lisa  Militant associatif

• Badjaj Soufiane Militant associatif

• Djamal Imane  Militant associatif

• Naim Bouklouda Militant associatif

• Khalifa Nawal Militant associatif

• Medjoudj Wassim   Militant associatif

• Derradji Imad    Militant associatif

• Aboud Ryad    Militant associatif

• Chérifi Aghylas  Militant associatif

• Kerrache Sadek Militant associatif

• Anis Hamid militants politique
 

Said Salhi, vice-président LADDH (Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme)
 

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Maroc : un « manuel » pour déguiser la répression des opposants

  Les autorités marocaines emploient des mesures indirectes et sournoises pour réduire les activistes et journalistes indépendants au silence, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui....

Les plus populaires

Commentaires récents