19 juin 2024
spot_img
Accueil360°Loiret : ils ont coupé les mains de leur victime

Loiret : ils ont coupé les mains de leur victime

Messaoud Megchiche comparaissait à la cour d’assises du Loiret (centre de la France) aux côtés de sa sœur Fazia pour les meurtres de Jacques Samson et de son infirmière Karine Foucher, en octobre 2019.

Après cinq jours de procès devant la cour d’assises du Loiret, Fazia et Messaoud Megchiche ont été reconnus coupables des meurtres d’un retraité et d’une infirmière, le 21 octobre 2019, à Châlette-sur-Loing et Pannes (Orléans, centre de la France). Messaoud a écopé de la réclusion criminelle à perpétuité. Sa sœur a été condamnée à trente ans de prison.

Des larmes coulent sur tous les visages, ceux des parties civiles comme ceux des familles des accusés. La cour d’assises a revécu avec cette affaire l’histoire sordide de deux frère et soeur cyniques. Au troisième jour de leur procès, la cour assiste aux accusations mutuelles. Chacun essayant de charger l’autre.

Jacques Samson avait été roué de coups et étouffé à son domicile. On lui avait tranché les mains après sa mort. L’infirmière libérale, originaire a été ligotée, battue puis tuée à coups de couteau. Très vite après enquête, les soupçons sont portés sur Messaoud Megchiche dont le casier judiciaire compte plus d’une dizaine de condamnations, principalement pour du trafic de stupéfiants. Ainsi que sa sœur. Ils étaient voisins de Jacques Samson. Ils ont été arrêtés.

- Advertisement -

A l’issue de leurs gardes à vue, le 6 décembre 2019, le procureur de la République d’Orléans, à l’époque Nicolas Bessone tient une conférence de presse aux côtés du colonel Thomas Andreu, commandant de la section de recherches de la gendarmerie d’Orléans. Selon le magistrat il y a « des traces ADN, des témoignages et de la téléphonie« , autant de charges qui mettent en cause le duo de frère et sœur.

Toujours selon le procureur, le mobile apparaît comme « crapuleux » puisque 800 euros ont été retirés à un distributeur avec la carte bancaire de l’infirmière. 

Messaoud Megchiche (38 ans) et sa sœur Fazia (45 ans) dont le procès s’est ouvert le 30 mais devant la cour d’assises du Loiret, ont été reconnus coupables de meurtres aggravés, atteinte à l’intégrité d’un cadavre et vol aggravé. Il reste cependant des zones d’ombres. Qui des deux a fait quoi ? quel cheminement a emprunté le duo ? 

La cour a assorti la peine de Messaoud Megchiche d’une période de sûreté de 22 ans, celle sa soeur de 20 ans.

Avec agences

1 COMMENTAIRE

  1. C’est vrai les Français sont racistes, alors qu’ils ont affaire à des boules d’amour,pleines d’humanité.
    Comme les surnomment les Français :  » Les chances ».

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents