3 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéL'OSRA s'inquiète du pouvoir d'achat des retraités

L’OSRA s’inquiète du pouvoir d’achat des retraités

COMMUNIQUE

L’OSRA s’inquiète du pouvoir d’achat des retraités

L’Organisation syndicale des retraités algériens (OSRA) s’inquiète des conditions de vie des retraités. 

Le Bureau National d’OSRA, après avoir constaté la détérioration des conditions de vie de la majorité des retraités, l’inflation galopante, l’effondrement du pouvoir d’achat et le gel de l’augmentation des pensions de retraites et face à ce mépris de la part des pouvoirs publics, dénonce avec force et conviction cette situation sociale et économique dans laquelle se trouve  plus de trois millions de retraités.

Le bureau national de OSRA constate  avec amertume, depuis le mois de mai 2021, que les maigres revalorisations des pensions annuelles, dont ils ont droits conformément à la loi 83-12 du 2 juillet 1983 notamment l’article 43 qui a consacré de manière irréversible cette revalorisation est toujours bloquée par l’Exécutif pour des raisons fallacieuses.

A cette marginalisation, s’ajoute les augmentations annoncées dernièrement par le gouvernement pour le corps des travailleurs de la fonction publique où les retraités ne sont pas concernés. Est-ce un oubli ou un mépris de la part du gouvernement ? L’avenir nous le dira.

- Advertisement -

Tenant compte des faits, le bureau national tient à rappeler que toutes les décisions qui ont concerné l’IRG, n’ont pas été en faveur de toutes les pensions de retraites. La dernière diminution de l’IRG, n’avait concerné que les pensions de moins de 40 000 alors que notre syndicat revendique une décision juste sur ce point qui devrait concerner la majorité des pensions.

L’abolition de l’IRG pour les pensions de retraite est aujourd’hui une priorité car c’est une injustice qu’il faudra corriger. Nous tenons à rappeler que le retraité, après 32 ans de travail n’a droit qu’à 80 % de son salaire auquel on ajoute un impôt sur le revenu global (IRG).

Devant la chute libre du pouvoir d’achat et l’envolée des prix de base d’alimentation auxquels s’ajoutera sûrement celle de la consommation de l’électricité, du gaz et de l’eau, engendrera inévitablement et obligatoirement un appauvrissement plus grave des  retraités et des  chômeurs, parmi les couches les plus touchées.

C’est pourquoi OSRA appelle le gouvernement a prendre des décisions urgentes en faveur de ces couches sociales et parmi ses mesures :

1) Le versement le plus tôt possible des revalorisations des pensions de retraites qui tardent à venir.

2) Annoncer une augmentation des pensions de retraites pour qu’elle soit équivalente à celle du point indiciaire

3) Abolir l’IRG pour la couche moyenne de retraités (qui peut concerner les pensions de moins de 120 000 DA).

4) Appliquer les mêmes avantages de la FSR à celle de la CNR et unifier les caisses de retraites.

Le bureau national d’OSRA tient à rappeler à ses adhérents de rester mobilisés autour de leur syndicat et de sa plateforme de revendications comme il tient à faire appel à toutes les organisations de retraités de s’organiser, se regrouper et de s’unir ensemble pour défendre nos droits et de ne pas rester disperser.

Le bureau national d’OSRA informe aussi ses adhérents et l’opinion publique que son dossier a été déposé au niveau du ministère du travail le 26 septembre 2021. Et en application de la loi 90-14 relative à l’activité syndicale et vu que le délai de 45  jours est arrivé à échéance, OSRA se considère comme un syndicat algérien légalement constitué.

D’un autre côté, nous tenons comme responsables tous les gouvernements qui se sont succédés et qui du fait de leurs mauvaises gestions de ce dossier, ont largement contribués à cette marginalisation et ce mépris vis-à-vis des retraités qui s’appauvrissent d’année en année.

 Le Bureau National d’OSRA

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Élis-moi, moi, laïcité !

Moi, laïcité, je suis harmonie; je suis possible ; je suis musique ; la musique du vivre-ensemble ; je suis l’oud dont les cordes...

Les plus populaires

Commentaires récents