today-is-a-good-day
27 février 2024
spot_img
AccueilA la uneLouisa Hanoune chez Abdelmadjid Tebboune et puis...

Louisa Hanoune chez Abdelmadjid Tebboune et puis…

Tebboune et Hanoune

Le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune a reçu, lundi, à Alger, la Secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune, indique un communiqué de la présidence de la République.

Il y a comme ça des rencontres improbables que seule la politique permet ! Comme celle de Tebboune qui reçoit au palais présidentiel Louisa Hanoune, patronne incontestée du Parti des travailleurs (PT). Mais que peuvent bien se dire ces deux-là ? L’ancienne trotskyste Louisa Hanoune qui a soutenu Bouteflika mordicus (ne l’oublions pas) est passée par la case prison à la chute de ce dernier. Tebboune lui aussi a été dans les petits papiers de Bouteflika pendant les 20 ans de son règne.

Alors, sommes-nous devant la reproduction d’un système qui refuse de mourir ? Manifestement oui.

A quelques mois du scrutin présidentiel, le pays est comme atteint d’une embolie généralisée. A la communication officielle qui se veut triomphante s’oppose une réalité prosaïque.

- Advertisement -

Les marches pacifiques du Hirak avec les millions d’Algériens dans les rues pour réclamer un changement en profondeur du système politique sont aujourd’hui un lointain souvenir. Le régime a repris avec brutalité le contrôle du pays. Les prisons sont remplies d’esprits dissidents. La démocratie est sous le pilon. La presse réduit à relayer avec le zèle des arrivistes la communication du clan Tebboune. L’économie est suspendue aux importations…

Certains vont nous qualifier de rabat-joie ! On nous l’a déjà faite sous Bouteflika jusqu’à l’explosion de février 2019. Nous sommes édifiés à croire que rien n’ira tant que l’arbitraire, la manipulation, la brutalité sont des instruments de pouvoir.

La patronne du PT qui a, un temps, dénoncé la situation du pays et les arrestations a-t-elle eu le courage de dire au chef de l’Etat qu’il a tout faux ? Qu’on ne bâtit la concorde nationale sur le mépris des libertés, la terreur, la manipulation de la justice… ?

Alors, a-t-il été question de la présidentielle ? Louisa Hanoune fera-t-elle le lièvre au prochain scrutin comme par le passé pour revenir en grâce ?

Yacine K.

2 Commentaires

  1. « La patronne du PT qui a, un temps, dénoncé la situation du pays et les arrestations a-t-elle eu le courage de dire au chef de l’Etat qu’il a tout faux ?  » Pantoute (comme disent les Québécois pour pas du tout)! Ce qu’elle a elle-même déclaré après sa rencontre avec Tebboune portait quasi exclusivement sur la politique étrangère et particulièrement sur le soutien de l’Algérie officielle à la Palestine. Hormis l’annulation des matches de foot qui a sapé le moral des troupes de Tsahal, soutien quasiment virtuel jusqu’à présent avec interdiction au peuple algérien de manifester alors que des manifestations de soutien au peuple palestinien sont régulièrement organisées un peu partout sur la planète, aux USA et même en … Israël. Trouvez l’erreur! Pour revenir à Mme Hanoune, cela fait longtemps que le trotskysme n’est qu’un lointain souvenir pour elle, une façade dont elle n’a plus besoin désormais, jouant le jeu taï-taï (3inani). Elle l’a bien fait avec Bouteflika en défendant son maintien au pouvoir alors qu’il était agonisant. Pas le moindre mot sur les centaines d’hommes et femmes détenus arbitrairement par celui-là même à qui elle tresse, toute honte bue, des lauriers couleur sang. Apparemment la prison n’a eu aucun effet sur elle (prison qu’elle doit, soit dit en passant, au mentor de Tebboune). Pas folle la Louiza dont le principe cardinal se résume à : edenya m3a el waqaf, hata ouala kan si … Tebboune!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici