1 février 2023
spot_img
AccueilCommuniquéMessaoud Babadji, enseignant engagé dans le Hirak, s'est éteint

Messaoud Babadji, enseignant engagé dans le Hirak, s’est éteint

DISPARITION

Messaoud Babadji, enseignant engagé dans le Hirak, s’est éteint

Messaoud Babadji, enseignant universitaire de grande qualité et défenseur des droits humains est décédé. Les hommages rendus à l’homme renseignement sur le respect qu’il dégage. 

« Profondément attristé par le décès de M. Messaoud Babadji, enseignant, défenseur des droits humains, formateur, Universitaire engagé dans la révolution citoyenne .

L’Oranie et toute l’Algérie viennent de perdre un pilier du combat démocratique. En cette douloureuse circonstance , je tiens à présenter en mon nom , et aux noms de mes camarades de Riposte Internationale nos sincères condoléances à sa femme, ses enfants, ses proches et sa famille militante. Sgunfu di talwit, écrit Riposte internationale.

Mekidèche Abdelkader écrit : « Il avait un grand cœur. Il était d’une grande culture. Il était généreux. Il était intelligent. Un militant de toutes les belles causes. Un iconoclaste. Un atypique. Un homme conscient. Un homme integre. Un insoumis. Un revolté. Un bon prof. Un bon père de famille. Le meilleur des amis. Il a tout vu. Il a tout vécu. Il a goûté à tout, jusqu’en fin à la morphine. À la mort. À la mort sans fin.

- Advertisement -

Il aimait tout le monde et presque tout le monde l’aimait. Je ne l’ai pas connu détester quelqu’un. Il avait ses idées qui n’étaient pas toujours partagées. Certains ne le comprenaient pas. Ils les comprenait. Il ne leur tenait pas rigueur, même si eux le faisaient. Lui c’était lui et eux c’étaient eux. Il aimait les oiseaux pour leur liberté, et tant pis pour eux s’ils aimaient des cages pour leurs idées. Certains, un certain temps, lui envoulaient à mort alors qu’il militait pour leur liberté. Il savait. Ils ignoraient. Bien sûr, il a gagné.

Messaoud est mort. Beaucoup de belles choses meurent avec lui. Surtout une exceptionnelle et belle amitié. »

L’avocate Fetta Sadat a eu ses mots d’hommage : « Un fervent militant des droits humains vient de nous quitter.

Une vie dédiée à la lutte contre l’injustice, les inégalités et l’oppression sous toutes leurs formes.

Nul ne peut oublier son engagement inégalé pour un Etat de droit et une Algérie libre et démocratique.

Que son combat pour l égalité, la liberté et les causes justes perdure. Paix à son âme. »

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Quatre tombes pharaoniques et une momie révélées en Egypte

L'Egypte a dévoilé jeudi quatre tombes de dignitaires pharaoniques et une momie de plus de 4 000 ans à Saqqara près du Caire, la...

Les plus populaires

Commentaires récents