21 février 2024
spot_img
AccueilSportMondial-2018 : le Japon se surpasse, Salah attendu face à la Russie

Mondial-2018 : le Japon se surpasse, Salah attendu face à la Russie

Football

Mondial-2018 : le Japon se surpasse, Salah attendu face à la Russie

Salah emménera l’Egypte face à la Russie. 

Encore une surprise ! Encore un favori au tapis ! Le Japon a fait tomber la Colombie, trop rapidement réduite à dix (2-1). Et la planète foot se frotte les mains: Mohamed Salah (Egypte) est annoncé titulaire, pour son grand retour depuis sa blessure le 26 mai.
Absent lors de la défaite aussi tardive que cruelle (1-0) contre l’Uruguay pour l’entrée en lice de l’Égypte, l’attaquant de Liverpool va donc fouler les pelouses du Mondial face au pays hôte à Saint-Pétersbourg, à 20H00 (heure de Paris).

C’est peu dire que le « Messi du Nil » est attendu. C’est presque une question de vie ou de mort dans cette compétition pour les Égyptiens. Tout autre résultat qu’une victoire contre des Russes faciles vainqueurs de l’Arabie Saoudite (5-0) en ouverture de la compétition, réduirait presque à néant les chances égyptiennes.

- Advertisement -

Malgré leurs trois points précieux, les hommes de Stanislav Cherchesov, ne peuvent toutefois pas se reposer sur leurs lauriers. Une victoire leur assurerait presque déjà une place en huitième de finale, sauf improbable succès des Saoudiens contre l’Uruguay mercredi, alors qu’une défaite rebattrait totalement les cartes.

« Si nous ne passons pas contre l’Égypte. Nous n’irons peut-être pas plus loin », a d’ailleurs averti le sélectionneur en conférence de presse.

Mais avant de se projeter plus loin dans la compétition, il faut d’abord fermer le rideau sur le premier round du Mondial, marqué notamment par la chute du tenant du titre allemand.

Victoire historique du Japon
Dernier à entrer en piste, le groupe H a livré deux belles sensations. Le Japon est devenu la première équipe d’Asie à battre une équipe sud-américaine dans l’histoire de la Coupe du monde. Et le Sénégal a sauvé l’honneur de l’Afrique en gagnant contre la Pologne (2-1).

Pour la Colombie, c’est avant tout la faute – de bras, touchant le ballon dans la surface – de Carlos Sanchez, premier joueur à recevoir un carton rouge dans ce Mondial. A la 4e minute, soit le deuxième carton rouge le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde, après l’Uruguayen José Batista, exclu en 1986 après 56 secondes par l’arbitre français Joël Quiniou.

Toujours dans ce groupe, la Pologne, favorite théorique, puisqu’elle était tête de série, est donc tombée sur les Lions de la Teranga. Heureusement, car les quatre autres équipes africaines avaient été battues auparavant.

Grâce un but contre son camp de Thiago Cionek et un but de Mbaye Niang, le Sénégal prend la première place du groupe H aux côtés du Japon.

Il y a seize ans, en Corée du Sud et au Japon, le coup d’essai du Sénégal s’était transformé en coup de maître, puisque les « Lions de la Teranga » avaient battu et contribué à l’élimination des Bleus champions du Monde en titre, avant de pousser jusqu’en quart et de céder face aux Turcs.

« On ne peut pas comparer » les équipes de 2002 et 2018, a jugé Aliou Cissé, capitaine de la première et sélectionneur de la seconde.

« La génération 2002 a marqué son histoire et a procuré énormément de satisfaction et de bonheur. La génération 2018 est dans cette dynamique-là (…) j’ai énormément confiance en eux », a-t-il cependant assuré. C’est bien parti.

Auteur
AFP

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici