29 mars 2023
spot_img
AccueilCommuniquéNégociations en cours avec Boeing et Airbus pour l'acquisition de 15 avions

Négociations en cours avec Boeing et Airbus pour l’acquisition de 15 avions

Air Algérie

Les négociations sont en cours avec les deux constructeurs aéronautiques « Airbus » et « Boeing » pour l’acquisition de 15 avions au profit d’Air Algérie.

Le ministre des Transports, Kamel Beldjoud a indiqué que « les négociations pour l’acquisition de 15 avions sont en cours avec Airbus et Boeing depuis quelques jours », souhaitant voir ces négociations aboutir à de « bons résultats ».

Cette opération devrait renforcer la flotte d’Air Algérie forte actuellement de 56 avions, ce qui permettra d’exploiter tous les aéroports du pays dont le nombre est de 36, en application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à cet effet, souligne le ministre.

Parallèlement à l’acquisition de nouveaux avions, l’opération de maintenance de 11 avions d’Air Algérie est en cours, d’après M. Beldjoud qui répondait à une question du sénateur Abdelkader Ali (FLN).

- Advertisement -

Ainsi, des mesures « urgentes » ont été prises pour améliorer la situation, dont la désignation d’un nouveau responsable à la tête de cette filiale, l’acquisition de pièces détachées, le rappel des mécaniciens retraités de la compagnie et le recrutement de nouveaux.

Le ministère des Transports prépare le projet du plan de restructuration de la compagnie nationale Air Algérie qui sera soumis au Gouvernement, en application des instructions du Président de la République, a ajouté le ministre, citant l’élaboration d’une nouvelle stratégie globale de transport aérien, en coordination avec les différents acteurs et spécialistes, en prévision de sa soumission au Gouvernement.

A une question sur la possibilité de renforcer l’activité aérienne au niveau de l’aéroport d’Adrar, M. Beldjoud a souligné que la consécration d’avions supplémentaires gros-porteur pour les vols aériens prévus à partir de cet aéroport obéit à plusieurs critères, notamment à la disponibilité des avions, au coût d’exploitation et à la rentabilité économique de ces vols.

Et d’ajouter que les moyens actuels de la compagnie « ne permettent » pas l’exploitation des avions gros-porteur pour tous les vols domestiques, d’où l’importance d’œuvrer pour le renforcement de la flotte aérienne.

A la question du sénateur Mohamed Romani (Mouvement El Bina) sur la stratégie du secteur du transport aérien pour encourager l’investissement touristique dans le Grand sud, le ministre a mis en avant l’importance de la ligne touristique directe ouverte récemment entre Djanet et Paris à raison d’un vol hebdomadaire, affirmant que la compagnie « examine la possibilité d’ajouter d’autres lignes en parfaite coordination avec le ministère du Tourisme ».

Evoquant la filiale d’entretien d’Air Algérie, le ministre a fait état de plusieurs problèmes entravant le bon déroulement de cette activité, dont le manque de la main d’œuvre qualifiée en la matière et la pénurie des pièces de rechange.

« Une étude a été lancée pour définir les capacités économiques et les méthodes de création d’un hub régional dans la wilaya de Tamanrasset qui pourrait être un pôle voire une porte vers plusieurs pays africains », ajoute le ministre.

En outre, le secteur procède au constat de plusieurs aéroports en vue de recenser et relever les lacunes en vue d’y remédier, y compris les aéroports du Grand sud, précise M. Beldjoud qui a mis en avant les efforts du secteur visant le renforcement du transport aérien vers les sites archéologiques et touristiques en coordination avec les acteurs concernés.

APS

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

RCD : « Le pouvoir de fait persiste dans sa stratégie du pire »

La situation du pays dans ses différents volets a été au menu de la réunion mensuelle  ordinaire du vendredi 24 mars 2023, du secrétariat...

Les plus populaires

Commentaires récents