5 octobre 2022
spot_img
AccueilMondeNicolas Sarkozy placé en garde à vue dans l'enquête sur sa campagne...

Nicolas Sarkozy placé en garde à vue dans l’enquête sur sa campagne 2007

FINANCEMENT LIBYEN

Nicolas Sarkozy placé en garde à vue dans l’enquête sur sa campagne 2007

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l’enquête sur le financement libyen de la campagne présidentielle de 2007, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Selon Mediapart et Le Monde, qui ont révélé l’information, c’est la première fois que l’ancien chef de l’Etat est entendu dans le cadre de cette affaire depuis l’ouverture d’une information judiciaire en avril 2013. Il est interrogé par les agents de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Contactés par Reuters, les avocats et l’entourage de l’ancien chef de l’Etat n’étaient pas disponibles dans l’immédiat.

- Advertisement -

Les magistrats étudient la piste d’un possible financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, il y a plus de dix ans, par la Libye de Mouammar Kadhafi.

L’enquête porte sur des chefs de corruption active et passive, trafic d’influence, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et blanchiment, complicité et recel de ces infractions.

Nicolas Sarkozy, qui a quitté le pouvoir en mai 2012, a toujours formellement démenti les faits allégués notamment par un autre homme de réseaux, le franco-libanais Ziad Takieddine.

Selon la même source judiciaire, l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, proche de Nicolas Sarkozy, est également entendu mardi en audition libre. En 2012, le site Mediapart avait rapporté qu’il avait servi d’intermédiaire.

“Un accord ‘sur le montant et les modes de versement’ aurait été validé quelques mois plus tôt par Brice Hortefeux, alors ministre délégué aux collectivités locales, en présence de l’homme d’affaires Ziad Takieddine, qui a introduit dès 2005 en Libye les proches du ministre de l’intérieur, notamment Claude Guéant, et Nicolas Sarkozy lui-même”, avait écrit Mediapart.

 

Auteur
Reuters

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

LaLiga Santander : le FC Barcelona et le Real Madrid en tête

Que s’est-il passé en LaLiga la semaine dernière ? Voici les 10 histoires marquantes, d’un match fou à 8 huit buts à Girona à...

Les plus populaires

Commentaires récents