10 décembre 2022
spot_img
AccueilSportNourredine Saadi limogé, qui le remplacera ?

Nourredine Saadi limogé, qui le remplacera ?

Jeunesse sportive de Kabylie

Nourredine Saadi limogé, qui le remplacera ?

Sous la pression de la rue, Cherif Mellal a décidé de se séparer de son entraîneur Nourredine Sadi qui n’aura pas tenu plus d’un mois à la tête du staff technique de la JSK.

Le nouveau patron des Canaris a pourtant affirmé à plusieurs reprises que l’entraîneur n’est pas responsable de la situation critique que vit la JSK. Hier encore, il lui a renouvelé sa confiance. Que s’est-il passé entre-temps ? Sans doute les pressions terribles que les deux hommes vivent ces derniers temps et la grogne des supporters kabyles qui n’ont jamais compris pourquoi Mellal a choisi Saadi comme entraîneur alors que le Marocain Badou Zaki était sur le point de prendre les commandes du club.

Les résultats techniques ont d’ailleurs donné raison à cette frange de supporters contestataires puisque l’entraîneur natif de Bouzeguène n’a gagné aucun match depuis son arrivée au Club. Le dernier revers essuyé devant un concurrent direct pour le maintien, le DRB Tadjenant aura été de trop pour lui et suffisant pour que les supporters montent au créneau. D’ailleurs, sur le chemin du retour, les supporters ont fait barrage au bus transportant les joueurs à l’entrée de l’autoroute Est-Ouest et ont demandé des explications et les raisons de ces contre-performances à répétition du club de leur amour. Saadi était particulièrement visé par les critiques et certains supporters lui ont demandé clairement de démissionner. Sur les réseaux sociaux, également, le renvoi de Saadi est devenu une obsession pour tous les fans de la JSK.

- Advertisement -

Une fois le divorce entre Saadi et la JSK acté, plusieurs noms circulent déjà pour le remplacer. Des noms qui reviennent a chaque fois que la JSK se retrouve sans entraîneur. Saib, Mouassa, Rahmouni, Zaki et l’actuel coach de Médéa, Slimani sont cités, mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, aucune vraie piste n’est évoquée. Cherif Mellal devra multiplier les réunions avec les autres actionnaires du club pour définir le profil de l’entraîneur adéquat. Ensuite, il faudra convaincre ce dernier de prendre les rênes d’un club plus que jamais menacé par une descente aux enfers de la ligue 2.

Actuellement relégable avec seulement 19 points, la JSK doit, au moins, 18 autres points sur les 30 possibles pour espérer se maintenir parmi l’élite du football national. Une mission compliquée qui risque de dissuader plus d’un candidat à la succession de Saadi.

A noter qu’avant Saadi, la JSK déjà connu trois autres entraîneurs cette saison. Rahmouni, Chay, Ait Djoudi sont passés par là sans que les résultats ne s’améliorent.

Auteur
Rédaction sportive

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Droits de l’homme : conférence d’ONG de la diaspora algérienne à Paris

Riposte internationale, le Collectif des Familles de Disparu.es en Algérie (CFDA), la Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED), et la Ligue Algérienne des...

Les plus populaires

Commentaires récents