3 octobre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéOuld Ali Ahmed et Lakehal Sofiane, anciens du Matin, inoubliables

Ould Ali Ahmed et Lakehal Sofiane, anciens du Matin, inoubliables

DISPARITION

Ould Ali Ahmed et Lakehal Sofiane, anciens du Matin, inoubliables

Coup sur coup, Le Matin vient de perdre deux de ses plus fidèles artisans. Lakehal Sofiane était chargé des relations avec l’imprimerie.

Ould Ali Ahmed dit « Aami Ahmed », le vieux chef de parc, a, durant quinze ans, accompli le miracle de transporter tout le monde, journalistes chargés de couvertures comme le personnel de la fabrication ou les chargés de l’administration… Sofiane et Aami Ahmed se sont éteints à quelques heures d’intervalle, le premier samedi soir à la suite d’une intervention chirurgicale, le second dimanche matin après une longue maladie.

Ils faisaient partie des hommes qui ont fait Le Matin, qui l’ont vu grandir, qui l’ont fait grandir, dans les conditions les plus dures, au péril de leur vie parfois, souvent aux dépens de leur vie familiale.

Aami Ahmed était resté fidèle pendant et après mon incarcération, proposant ses services et sa vieille Daewoo pour ma petite famille les jours de visite à la prison d’El-Harrach puis, après ma libération, comme transporteur attitré et refusant d’être payé.

- Advertisement -

Impossible de les oublier.

Auteur
Mohamed Benchicou

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« Ur yi-ttaǧǧa » : ne me quitte pas, version Lounis Aït Menguellet

Deux mois nous séparent du spectacle de Lounis Aït Menguellet à l’Hôtel Aréna de Paris. Pour donner suite à l’intérêt suscité par la traduction...

Les plus populaires

Commentaires récents