2 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitiquePas de remise en liberté pour le coordinateur du MDS, Fathi Gheras

Pas de remise en liberté pour le coordinateur du MDS, Fathi Gheras

ARBITRAIRE

Pas de remise en liberté pour le coordinateur du MDS, Fathi Gheras

La chambre d’accusation de la Cour d’Alger a rejeté, aujourd’hui 24 octobre 2021, la demande de libération du coordinateur du parti MDS, Fethi Gheras, emprisonné arbitrairement depuis près de quatre mois.

Fethi Gheras a été arrêté pour les chefs d’accusation pour lesquels Fethi Gheras a été placé sous mandat de dépôt : “atteinte à l’intégrité de l’unité nationale”, “incitation à attroupement”, “atteinte à corps constitué” et “publication et diffusion d’informations pouvant porter atteinte à la sécurité nationale et à l’ordre public”. Se avocats avaient déjà dénoncé ses chefs d’inculpation qui relèvent selon eux de la criminalisation de l’action politique. 

L’Algérie est devenue depuis deux ans une prison à ciel ouvert pour les dissidents. Plusieurs chefs de partis, journalistes, universitaires, activistes pacifiques et simples militants anonymes sont arrêtés et placés en détention. 

Plus de 220 détenus d’opinion croupissent en prison pour faits imaginaires et fallacieux.

- Advertisement -

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Djamel Ould Abbes condamné à 4 ans de prison ferme

La 6e chambre pénale de la Cour d'Alger a condamné, dimanche, à quatre ans de prison ferme assortie d'une amende de quatre million de...

Les plus populaires

Commentaires récents