26 janvier 2023
spot_img
Accueil360°Pillage au parc du Tassili N'Ajjer : réaction mitigée du ministère de...

Pillage au parc du Tassili N’Ajjer : réaction mitigée du ministère de la Culture 

Les peintures rupestres menacées de pillage et de disparition dans le Sahara.

 

Le ministère de la Culture et des arts vient de se réveiller de son auguste sommeil pour réagir mollement aux actes de destruction commis par des inconnus à l’intérieur au parc naturel et archéologiques du Tassili N’Ajjer (In Amenas, wilaya d’Illizi).

Rien ne presse pour le département de la Culture. Pendant que plusieurs gravures rupestres datant de l’ère paléolithique ont fait l’objet d’innommables pillages (vol et destruction), le département que dirige Soraya Mouloudji regarde ailleurs.

Il a fallu qu’une courageuse citoyenne lance un appel pressant via une vidéo diffusée vendredi dernier sur le réseau social  Facebook interpellant les autorités afin d’agir pour  sauver et préserver ce qui reste de ce patrimoine, pour que le ministère de la Culture daigne enfin réagir à travers un communiqué aux propos minimalistes, voir mitigés. Comme s’il n’y avait pas péril en la demeure.

Dans le document diffusé dans la journée du 26 décembre, sur la page Facebook officielle  du ministère, et, ce, 4 jours après l’alerte lancée par la citoyenne et relayée par plusieurs internautes, le ministère de la Culture et des arts informe qu’il a adressé des instructions aux directeurs des offices nationaux des parcs culturels du Tassili N’ajjer, Hoggar, Atlas saharien, Touat-Gourara, Tidikelt et Tindouf, leur demandant de prendre des mesures urgentes pour protéger le patrimoine culturel et naturel situé dans ces espaces protégés.

- Advertisement -

«Après l’enregistrement par les services du ministère d’actes de destruction de nombreux sites archéologiques et rupestres  situés sur les territoires des parcs culturels, commis cette semaine par des inconnus, des mesures doivent être prises de toute urgence pour protéger le patrimoine culturel et naturel dans ces parcs », lit-on dans un communiqué du ministère qui demande aux responsables concernés d’exercer leur missions  conformément à la législation en vigueur en concertation avec les autorités  locales et sécuritaires afin de veiller à la protection de ce trésor archéologiques et naturel. « Conformément  aux dispositions de la loi 04-98 du 15 juillet 1998 relative à la protection  du patrimoine  culturel et en votre qualité  de responsable de la gestion de ces institutions, je vous demande de mettre en place de postes de garde et de surveillance comme stipulé par le règlement intérieur de chaque parc culturel; aménager des voies et des accès ouverts aux visites; Agir en coordination avec la gendarmerie  nationale, les douanes et l’ANP pour contrecarrer toute atteinte au patrimoine culturel… » Voilà les pillards sont avertis, ils peuvent encore continuer avant que tout ce beau monde décide de se mettre en marche dans l’immensité magique de notre Sahara.

Cliquez sur la ligne pour voir la vidéo des Peintures rupestres saccagées

A part ces « mesures urgentes », Soraya Mouloudji ne dit pas si des décisions sont prises pour sanctionner les responsables des négligences manifestes  qui ont conduit à ces atteintes au patrimoine culturel national inestimable. Le communiqué signé par la valeureuse ministre ne mentionne pas si des recherches sont entreprises pour récupérer les peintures rupestres volées et quel traitement  réservé à leurs auteurs.

Samia Naït Iqbal

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Tizi-Ouzou : un policier tué et un autre grièvement blessé

Deux policiers ont été violemment agressés à l'arme blanche, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Fréha (une vingtaine de km à l'est...

Les plus populaires

Commentaires récents